Arrêter de se sacrifier quand on est maman (ou une femme)

Je suis maman depuis plus de 3 ans et entrepreneuse à plein temps. Prise dans la course du quotidien et du temps je ne me posais pas la question. Et puis quelques détails m’ont fait réaliser que je reproduisais de vieux schémas, héritage des générations précédentes mais finalement toujours actuel (voir article surcharge mentale). Arrêter de se sacrifier quand on est maman (ou une femme) mode d’emploi.

Alors je tiens à préciser que je ne suis pas malheureuse car j’ai choisi mon statut de mumpreneur. Je m’épanouis professionnellement, je suis une maman heureuse et fière. Seulement voilà choisir c’est souvent sacrifier. J’ai un tempérament à prendre des décisions rapidement. C’est généralement moi qui prend en charge l’organisation des plannings et sorties de la famille (en plus du boulot).


« Je suis mère, ma famille d’abord, le reste on verra »


Mais c’est faux ! On est en 2019 bon sang ! Changeons les codes de nos mères et grands-mères ! Ce vieux modèle de la mère sacrifice est encore tellement reproduit encore inconsciemment.
Les filles c’est fini le temps des papas qui bossent (et c’est tout) et les femmes qui sacrifient leur épanouissement personnel et professionnel au profit de leurs enfants. Une femme ne doit pas tout porter sur ses épaules, un homme non plus d’ailleurs.

Alors tu auras beau essayer de te convaincre que fonder sa famille ne changera rien à tes habitudes et que tu traîneras bébé partout, que le papa sera ultra engagé et que tu verras tes amies sur la même base. La plupart du temps le quotidien devient plus ou moins dur en fonction du nombre de sacrifices que tu fais. N’attendez pas de sortir cette phrase :


«  Après tout ce que j’ai fait pour toi ! »

La dette d’un parent qui s’est sacrifié est hyper dur à assumer pour un enfant. Parce qu’il est plus agréable d’avoir une mère /femme épanouie  qu’une personne  qui cultive une pression de l’interdit. Dans cet article nous allons voir 5 raisons d’arrêter de se sacrifier et booster la parité.

Arrêter de se sacrifier quand on est maman (ou une femme)

1. Le bonheur des enfants

Passe aussi par ton propre bonheur. La joie est contagieuse et l’adulte reste un modèle pour ses enfants. Quoi de plus bénéfique pour votre progéniture que de vous voir heureuse et passionnée. Pour cela il faut alléger le quotidien de chacun, se répartir l’organisation et les tâches le mieux possible. Le temps est source de bonheur.

2. Prendre soin de soi

Une personne qui ne prend pas le temps de prendre soin d’elle et de faire un break dans son quotidien est une personne pour qui il est plus difficile de s’occuper des enfants de façon sereine.  Prendre soin de soi c’est faire le plein pour son réservoir de patience et de douceur. Un moment ou l’on recharge les batteries. S’octroyer un temps de qualité pour se recentrer sur soi-même et cultiver son bien être physique et mental c’est essentiel.

3. Être un exemple

Changer les mentalités c’est aussi montrer l’exemple aux générations futures. C’est cela évoluer dans le bon sens, comprendre ce qui ne fonctionne pas et améliorer nos comportements. L’égalité homme / femme est au cœur du débat aujourd’hui. Beaucoup de femmes « subissent » encore cette situation, de tout faire et d’avoir l’impression de ne pas pouvoir faire autrement. Elyssa nous parlait il y a quelques temps de lâcher prise (voir l’article). Être un exemple pour ses enfants c’est un travail d’équipe.

Arrêter de se sacrifier quand on est maman (ou une femme) Threeminds

Être une personne qui vit ses projets est une personne qui provoque un vrai sentiment de liberté et offre un contexte psychologique idéal.

Les enfants ont besoin d’un exemple pour savoir respecter leurs propres besoins. Quel meilleur exemple pourraient-ils avoir, qu’une femme qui respecte ses rêves et qui s’autorise à s’accomplir pleinement ? N’est ce pas ce qu’on souhaite pour nos enfants ?

4. Pas de honte à avoir besoin d’aide

Prenez du temps pour votre couple ou pour vous. Cela doit peut être passer par faire garder vos enfants.

5. Personne n’est parfait

Encore cette histoire de lâcher prise. Pourquoi vouloir tout contrôler ? Pour se décharger un peu du quotidien il faut apprendre à déléguer et faire confiance. Vous avez vos limites, les connais-tu ? Bree Van De Kamp c’est dans la télé, si elle existait dans la vraie vie elle serait sûrement très chiante à fréquenter. Les gens parfaits sont tellement complexant (n’est ce pas ?).

Bonus :
La bande de potes. Pouvoir sortir l’un sans l’autre dans un couple c’est hyper important. Cela entretien le jardin secret et permet de se libérer mentalement du quotidien. Sortir, partager et avoir une vie sociale à côté est un échappatoire et un atout, que dis-je l’as dans votre vie.

On se rend compte parfois que jour après jour, on projette sur nos enfants des besoins qu’ils n’ont pas . On les rend dépendants (cela peut également se vérifier sur vos hommes parfois lol ). En réalité nos enfants construisent leur épanouissement partout où ils sont, et apprennent auprès de ceux qu’ils rencontrent. Tu es mère et parent, donc garant de leur sécurité, c’est évident. Une maman c’est l’amour, les conseils mais pas un esclave. Tu seras bien plus disponible si tu t’accordes le droit de penser à toi. Sentir, penser, agir et vivre pour ses enfants sa famille c’est beau, c’est intense. Mais quotidiennement cela peut être un poids.

Moralité l’épanouissement de tes enfants ne dépend pas uniquement de toi, de même que ton épanouissement ne dépend pas d’eux. Fais en sorte de t’occuper de toi, de ta carrière, du sport. Tout est question d’équilibre des priorités à l’instant T.

Tout cela donne une maman peut-être moins présente en matière de temps, moins disponible mais qui l’est vraiment quand elle est là. Entretenir le plaisir de se retrouver ensemble et se raconter les uns et les autres nos journées passionnantes. Alors prenez soin de vous et de votre esprit. Alors prête pour arrêter de se sacrifier ?

Gaëlle

Arrêter de se sacrifier quand on est maman (ou une femme)

Laisser un commentaire