On refait la cure de jus 1 an après

Un de nos premiers articles du BLOG avait été consacré à la cure de jus. Nous l’avions faite toutes les 3 ensemble mais chacune chez soi. Nous avions partagé notre expérience sur Instagram puis sur le BLOG. Nous n’en avions retiré que du positif et cette année avec Gaëlle et une amie Laura nous avons décidé de recommencer. Cette fois, nous avons souhaité aller plus loin, en abordant les bénéfices d’une cure de jus avec vous sur Instagram au travers de stories quotidiennes sur nos trois comptes et d’un live. 
Nous avons ainsi pu répondre à pas mal de questions, ce qui m’amène à vouloir faire un petit récapitulatif ici pour ceux qui seraient un jour tentés par l’expérience. 

Pourquoi faire une cure de jus ?

La cure de jus, ne doit pas être perçue comme un régime, ou le moyen de perdre absolument du poids en très peu de temps. La cure de jus est une forme de jeune qui va permettre à l’organisme de se détoxiquer et de se régénérer. C’est un processus sur plusieurs jours, duquel découlera une nouvelle façon de s’alimenter par la suite, ou la continuité d’une routine de vie saine. Voici les principales raisons de se lancer dans l’aventure de la cure de jus :

  • mettre au repos son système digestif
  • retrouver du tonus et de l’énergie quand on en manque
  • faire dégonfler le ventre ballonné
  • mieux dormir
  • faire un reset et repartir sur les bases d’une alimentation saine et équilibrée
  • diminuer sur le long terme ses envies de grignotages
  • réduire sa consommation de mauvais sucres
  • réduire son appétit
  • etc

Quels sont les bénéfices sur la santé ? 

Les bénéfices de la cure de jus sont multiples et d’une personne à l’autre ils peuvent varier. Moi lors de cette cure, j’ai une bonne énergie, je suis très productive professionnellement, Gaëlle quant à elle m’a confié qu’elle ressentait des effets positifs sur sa rétention d’eau et ses jambes lourdes. On a aussi ressenti toutes les deux, des effets positifs sur notre ballonnement et notre ventre gonflé. Les bénéfices se ressentent lors de la cure de jus mais également après si on continue à aller dans le bon sens : c’est à dire vers une alimentation saine, tournée principalement vers le végétal, en réduisant les mauvais sucres et les produits industriels (entre autres)

Je vous cite en dessous quelques bénéfices non négligeables (qui ont été prouvés scientifiquement) sur notre santé :

  • la flore intestinale s’assainit et les bonnes bactéries remplacent les mauvaises qui ne peuvent plus se nourrir des mauvais aliments que nous leur donnions.
  • la réparation cellulaire (l’organisme étant concentré sur autre chose que la digestion qui prend 50% de notre énergie quotidienne)
  • la baisse du taux d’insuline dans le sang car le taux de sucre dans le sang se stabilise et l’insuline devient alors inutile.
  • le système immunitaire se rééquilibre et le corps a plus d’énergie pour combattre les maladie car il n’est pas monopolisé par la digestion.
  • l’élimination et le drainage a lieu plus facilement que d’habitude
  • la diminution de l’acidité du corps et l’équilibre acido-basique qui se rééquilibre (nous avons l’habitude de surconsommer des aliments acides : café, alcool, sucre, pain, produits laitiers, viande…)
  • etc…

Quels sont les avantages nutrionnels? 

Les fruits contiennent beaucoup de vitamines et les légumes aussi bien sûr mais ils contiennent également des sels minéraux indispensables à l’organisme. C’est pourquoi il est très important de boire des jus de fruits ET de légumes.

Les vitamines les plus présentes sont la : C, B9, bétacarotène, E… et les minéraux : potassium, calcium magnésium…

L’avantage de la cure de jus est le suivant : on évite d’ingérer une trop grosse quantité de nourriture d’un coup tout en conservant tous les bons nutriments. Par exemple un jus équivaudrait à une très grosse salade, entraînant ainsi un grand exercice de digestion de la part des organes du système digestif.

L’autre avantage nutritionnelle important des jus est l’absence de fibres. En effet, si vous utilisez un extracteur de jus (ce que je recommande), vous n’aurez pas les fibres des fruits et légumes mais uniquement les vitamines et les sels minéraux, l’intestin ne sera donc pas sollicité et ne sera pas non plus irrité !

Comment marche la cure de jus ? 

Le principe de la cure de jus c’est de ne boire que du liquide pendant 3 jours minimum et jusqu’à une semaine maximum. En tout cas c’est ce que je recommanderai. 3 jours, c’est assez pour en ressentir les bénéfices, 5 jours c’est encore mieux pour aller plus loin. L’intérêt étant de mettre le système digestif plusieurs jours au repos et qu’il aille puiser dans l’alimentation de réserve. Les cellules ont largement de quoi se nourrir pendant quelques jours. L’essentiel étant toujours de s’écouter, de ne pas souffrir et de se faire plaisir !

Il faut boire entre 3 et 4 jus par jour, d’environ 250 à 300 ml. L’idéal est d’espacer les 4 prises d’au moins 3h00.

  • Un jus le matin
  • Un autre à midi
  • Un l’après-midi
  • Un bouillon le soir

On ne doit boire que du liquide pendant la cure et ne pas consommer de fruits et légumes cuits : que du CRU !

On doit boire entre les prises de jus, de l’eau ou de la tisane. Il faut bien s’hydrater, ça permettra d’éliminer les toxines et de couper un peu la faim.

Au bout du 2ème et surtout du 3ème on commence à ne plus vraiment ressentir la faim, seule la gourmandise et l’envie de mâcher sont là. On évolue lentement mais sans être vraiment fatigué. La lenteur consciente ressentie est due au manque de glucose, c’est alors le moment de se connecter à soi-même, de s’écouter, se faire plaisir en faisant une sieste, une marche en forêt, en écoutant des podcasts, en faisant de la médiation. Il faut savoir s’écouter et économiser son énergie lors des derniers jours de la cure.

Quels ingrédients privilégier ? 

Fruits et légumes bio et de saison 

C’est essentiel pour avoir tous les bons nutriments sans les produits chimiques. C’est donc idéal pour faire ses jus avec la peau des fruits et légumes (sauf agrumes bien sûr !)

Plus de légumes que de fruits 

Je conseille de consommer 3/4 de légumes et 1/4 de fruits. Pour ceux qui n’aiment pas trop les légumes faites 50/50, ou allez y petit à petit. Faites surtout des associations qui marchent bien ensemble afin de contrebalancer le goût un peu fort de certains légumes.  Par exemple, le citron est un agrume qui se marie bien avec les légumes terreux comme la betterave. Si vous mettez trop de fruits, le jus sera trop riche en sucres et même si ce sont de bons sucres, ce n’est pas le but de cette cure. En occultant les légumes, vous vous priverez des sels minéraux essentiels et contenus dans les légumes comme le fer, le magnésium…

Des condiments, des épices et des superfood 

Vous pouvez intégrer à vos jus des épices comme le gingembre et le curcuma frais qui sont anti-inflammatoire et donc conseillés en cas de soucis de colon irritable ou de problèmes intestinaux. Il en est de même pour l’ail : puissant atout santé (anti-oxydant, anti-microbien, bon pour diminuer le cholestérol…).

Quand aux superaliments j’aime en mettre sur ou dans mes jus : la spiruline en poudre, l’acaï, les graines de chia, de chanvre…

Combien de fruits et légumes différents ? 

Au moins 3 mais pas plus de 5 par jus, le corps absorbera plus facilement ce qu’il a besoin si il n’y a pas trop de longues combinaisons. Et puis le goût finirait par être bizarre et on perdrait en saveur surtout si on a envie de sentir particulièrement un fruit ou un légume.

Nos conseils et erreurs à éviter

Quels fruits et légumes éviter ? 

Evitez les légumes qui se mangent plutôt cuits que crus comme le poireau, le navet, la courge, le chou fleur…

Ne mettez pas de légumes que vous détestez dans votre jus, ou de légumes trop fort qui dominera le goût comme : le radis noir, le panais…

Ne mettez pas la peau des agrumes dans l’extracteur de jus mais épluchez les.

Pas de banane, ni de mangue dans l’extracteur et évitez les pendant la cure.

Evitez les fruits à l’indice glycérique trop élevé comme le melon, la pastèque, la mangue, abricot…

Comment boire le jus ? 

Je vous conseille de boire votre jus lentement afin de l’apprécier, de vous couper petit petit la faim et de laisser les nutriments pénétrer doucement.

Je vous conseille également de le boire une fois pressé pour avoir le maximum de vitamines actives. Si vous ne pouvez pas et devez l’emmener à l’extérieur ou au travail, ne dépassez pas de 12h dans une bouteille, l’intérêt est de la boire le plus tôt possible quand même.

Boire de l’eau pendant la journée ? 

Il est impératif de boire de l’eau ou de la tisane tout au long de la journée afin de continuer à s’hydrater et de combler la sensation de faim qui peut revenir de temps en temps. L’eau éliminera aussi les toxines, donc buvez !!!

Un extracteur ou une centrifugeuse?

Si vous n’avez pas d’extracteur de jus, je vous recommande la centrifugeuse en filtrant votre mélange avec une passoire très fine pour retenir les fibres. Quand au blender, ne mettez dedans que des fruits et légumes qui donnent du jus et qui n’ont pas trop de fils. Il faudra là aussi filtrer votre jus. Je vous recommande pour un blinder, d’utiliser plutôt : la pomme, les agrumes, l’ananas, les épinards frais, le concombre, les poires, la courgette. Evitez le céleri branche, la betterave crue, le fenouil… sauf si il est ultra puissant.

Peut-on travailler et faire du sport pendant la cure? 

Au travail 

Chaque personne doit écouter son corps, si vous avez l’habitude de faire des jeûnes intermittents, ou de manger léger lorsque vous travaillez, vous pouvez tenter l’expérience. Vous devez être bien en forme, ne pas ressentir de baisse de régime avant de faire cette cure. Et si vous n’arrivez pas à la tenir en travaillant, arrêtez la, vous ne devez pas vous forcer et vous rendre mal. Cette cure doit être avant tout un plaisir.

Si vous travaillez, il faut que vous puissiez emmener avec vous vos jus de la journée, que vous aillez des toilettes proches de vous car vous allez avoir besoin d’uriner souvent. Evitez de la faire lors d’un travail trop stressant et trop intense.

Lors d’une ancienne cure de jus, je bossais en cuisine et je l’ai bien tenu. Mais il faut avant tout ne pas se forcer et ne pas se faire de mal.

Le sport 

Encore une fois, chaque personne se doit d’écouter son corps. Je vous recommande des sports plutôt doux comme le Pilates, le yoga, la marche… Mais chaque personne est différente et chaque corps réagit différemment, moi j’ai réussi à faire du sport plutôt intense les 2 premiers jours sans me sentir fatiguée et ça m’a fait beaucoup de bien.

Normalement, comme le corps n’est pas centré sur la digestion, il a l’énergie pour faire du sport. Mais c’est plutôt le manque de glucose qui peut faire qu’on se sente un peu faible. Essayez et si vous n’y arrivez pas, arrêtez ! Inutile de se torturer.

Programme et recettes

Pour faire une cure de jus, il faut respecter quelques règles et surtout se préparer quelques jours avant afin que le corps commence à s’habituer à la cure. Je préconise de commencer 3 jours avant à changer son alimentation mais si on a pas l’habitude de manger sainement et qu’on mange peu de légumes et fruits, je recommande de commencer une semaine avant pour éviter que la cure ne soit trop intense, difficile et brutale pour la corps et l’esprit.

préparation cure

Je vous ai ajouté ensuite, mes stories Instagram lors de ma cure avec la liste des légumes et fruits pour chaque jus. Vous pouvez ainsi vous en inspirer pour faire les vôtres.

Je commence toujours la journée par du vinaigre et de l’eau une demi heure avant mon premier jus (2 cuillères à soupe dans un grand verre d’eau) ou un citron pressé dans un peu d’eau tiède.

Pour le bouillon de légumes, je fais revenir des oignons dans un peu d’huile de coco ou d’huile d’olive. J’ajoute ensuite un peu de sauce tomates pelées, des épices (curcuma, gingembre, curry…), du bouillon de légumes en poudre ou en cube, et de l’eau. C’est le moment de mettre des légumes : les carottes, puis une courge, des épinards… J’en ai fait 2, dans l’autre j’ai mis carottes, courgettes, petits pois, poireaux, épinards… Faites cuire lentement la soupe, ne pas la faire bouillir, pour conserver les bons nutriments. Il faut que dans la soupe il y ait beaucoup d’eau, les légumes doivent être immergés sous l’eau pour avoir un maximum de bouillon, une fois filtré. Quand tout est cuit, filtrez les légumes, conservez le bouillon et avec les légumes restants, ajoutez de l’eau et du lait de coco, mixez tout et servez le velouté à votre famille ou congelez le pour plus tard !

planning cure

Nos ressentis pendant et après la cure

Laura

Je pratique le jeûne depuis 3 ans et au mois d’Avril avec la période de confinement, mon corps a fait l’appel d’un jeune.
J’ai effectué un jeûne sur une base de jus à l’extracteur, eau, tisane et bouillon, comme je le fais à chaque fois. Cette pratique apporte à mes intestins sensibles un repos nécessaire et une belle régénération.
Je pratique le jeûne pour un effet de « Reset » grâce auquel je retrouve des sensations de faim et un appétit plus équilibrés. Je commence à avoir l’habitude avec la privation alimentaire mais c’est à chaque fois une nouvelle découverte de moi même et de nouvelles sensations avec mon corps.
Mon jeûne aura duré 4 jours qui est selon moi un minimum dans lequel j’ai intégré une purge à l’huile de ricin. Très heureuse de l’avoir fait, fier d’avoir tenu et hâte de retrouver la nourriture. Cette pratique trop peu connue devrait être intégrée à l’hygiène de vie de chacun qui éviterai bien de maladies de notre siècle.

Gaëlle

J’ai tendance à manger mes émotions et en cette période une mise à zéro s’imposait. C’est ma troisième expérience « cure je jus » et à chaque fois je gagne en bénéfices. C’est une cure difficile mais pas insurmontable. Quand tu le fais pour les bonnes raisons, il est plus facile de la tenir et de faire attention par la suite.

Je ne suis pas très à l’aise avec les mélanges fruits et légumes, et a chaque fois j’apprends de nouvelles associations. 

Pour mes ressentis pendant la cure, j’aimerais préciser que je suis plutôt gourmande et mauvaise cuisto. Alors pour mon corps ce changement de régime alimentaire est assez radical. Le premier jour tout se passe très bien en général. C’est les jours suivants, que ça se gâte. Maux de tête et vertiges. Je remets en question ma préparation à la cure, la prochaine fois je me préparerai encore plus longtemps à l’avance.  Pour quelqu’un qui a une alimentation hyper saine, je pense que 3 jours de cure c’est easy. Pour un profil comme le mien c’est plus difficile. Mais si j’y suis arrivée, tout le monde peut le faire avec la volonté. Pourquoi ?

Parce que dès le premier jour j’ai ressenti des bénéfices. Je souffre  de jambes lourdes et de ballonnements. Et dès le premier jour mon ventre a dégonflé et mes jambes ne m’ont plus fait souffrir. Après 3 jours de cure, j’ai observé une amélioration de ma peau au niveau du visage.

Coralie

C’est ma troisième cure de jus, la dernière remonte à Juin dernier, ça m’avait fait du bien et j’ai voulu recommencer. Le confinement était le moment idéal, pas d’apéro, de sorties, j’avais la possibilité de me reposer au cas où… J’ai trouvé cette cure très facile, j’ai eu l’impression qu’elle est passée beaucoup plus rapidement que les précédentes. Le premier jour était très facile, le deuxième, je n’avais plus faim mais avant de dormir j’ai eu quelques nausées. Le troisième jour, je me suis écoutée et je me suis reposée et je n’ai pas fait de sport, mais je n’avais pas du tout faim, mon corps puisait dans ses réserves. La seule chose un peu difficile était de voir les autres manger ou de sentir les odeurs mais au final j’ai tenu bon et c’est passé tellement vite que je n’ai pas du tout trouvé cette cure contraignante.

J’ai l’habitude de faire le jeune intermittent tous les jours et de temps en temps des jeunes secs de 24h quand mon corps me le réclame. Je mange déjà sainement et je suis végétalienne donc cette cure a surement été plus facile pour moi. J’adore les jus de fruits et légumes, c’était donc un plaisir pour moi à chaque repas. Je me suis régalée !

Pour ce qui est des effets bénéfiques, j’ai eu beaucoup d’énergie et lors des séances de sport, j’ai été plutôt efficace. J’ai écrit aussi et j’ai eu plus d’inspiration que d’habitude, j’ai réussi à être très efficiente. Physiquement j’ai un peu perdu du ventre mais je n’ai rien remarqué d’autre.

Lorsque j’ai remangé, je l’ai fait progressivement, j’ai repris le jeune intermittent et j’ai continué le bouillon le soir dans lequel j’ai ajouté quelques légumes et du quinoa. J’y vais progressivement et j’ai décidé de manger plus léger le soir désormais et de réduire mes quantités de nourriture qui étaient un peu trop grosses.

Et si on est sensible de l’intestin (syndrome de l’intestin irritable) 

Je voudrais vous rappeler une fois de plus que je ne suis ni médecin, ni nutritionniste mais voici ce que j’ai pu lire plusieurs fois. Demandez donc conseil à votre médecin.

Pendant la cure de jus, il ne faut pas consommer les fibres des fruits et légumes qui irrite l’intestin. C’est pourquoi il est essentiel de faire son jus avec un extracteur ou filtrer ses jus si ils ont été fait avec la centrifugeuse ou le blender. Sans les fibres, les intestins seront laissé au repos. C’est l’intérêt de faire cette cure. En filtrant les jus ou en n’ingérant pas les fibres, ça permet de profiter des vitamines et des sels minéraux.

Pour ce qui est de la fréquence des cures de jus, quand on souffre des intestins, est à tester. Il faut essayer une journée, puis voir comment ça se passe et pourquoi pas tenir la cure et la refaire une deuxième fois dans l’année si les résultats ont été positifs. Vous pouvez commencer à tester en intégrant des jus soit à la place d’un repas soit en boire un 20 minutes avant de manger.

Il faudra privilégier les légumes comme la carotte, les épinards, la betterave, l’ananas (qui contient de la bromelaine)… Le curcuma et le gingembre frais sont bons pour l’intestin car ils ont des propriétés anti-inflammatoires. Vous pouvez également boire du jus d’aloe vera pure ou en mettre dans vos jus. Le jus d’aloe vera peut nettoyer le tube digestif, en le rééquilibrant, en l’apaisant, et en le stimulant. Ce qui est très adapté dans le traitement du syndrome du côlon irritable.

Après la cure on fait quoi? 

Une fois les 3 ou 5 jours de cure, on reprend une alimentation saine et basée principalement sur les légumes et les fruits. Le jour qui suit la cure de jus, je mange le midi une salade, j’évite de manger une trop grosse quantité de nourriture, je mange doucement et plutôt du cru que du cuit. L’après-midi, si j’ai faim je me fais un jus, et le soir je bois un bouillon avec un latte au curcuma. Le jour suivant, je mange le midi toujours des légumes avec des céréales comme du quinoa par exemple. Le soir je mange un velouté de légumes et un peu de salade. Et petit à petit, je réintroduit les protéines (végétales), les légumineuses… Si je n’ai pas très faim je continue de manger léger le soir et de boire un jus au lieu d’un gâteau lors d’un encas.

La cure de jus permet à ceux qui ne mangeaient pas sainement et qui souhaitent démarrer une nouvelle alimentation, de profiter des jours qui suivent la cure pour commencer à s’alimenter autrement. C’est le moment de réduire sa consommation de café, d’éviter les produits industriels, les produits d’origine animale, les mauvais sucre et de réduire la consommation de gluten.

Il ne faut pas remanger brutalement de grosses quantités, et des aliments autres que du végétal les jours qui suivent la cure, sinon vous allez annuler tous les bienfaits de la cure, vous allez reprendre du poids, et ne plus ressentir les effets positifs de cette cure. Allez y doucement, réapprenez à vous nourrir sainement et revoyez vos quantités de nourriture. C’est le moment de manger moins, moins lourd, moins gras et sucré et surtout de faire du bien à son corps !

Mise en garde

Je vous conseille de demander conseil à votre médecin ou nutritionniste, si vous souffrez de problèmes de santé comme le diabète, l’insuffisance rénale ou si vous avez des carences… pour savoir si cette cure est possible pour vous et comment l’adapter à votre corps.

Les femmes enceintes ne doivent pas faire de jeunes ou de cures de jus. Il ne faut pas qu’elles restreignent leur alimentation lors de la grossesse.

Si vous êtes mineur et encore chez vos parents, demandez leur l’autorisation et parlez en à votre médecin. La cure n’est pas adaptée pour un enfant ou adolescent en pleine croissance.

Ne faites cette cure, que si vous êtes en forme et en bonne santé et que vous ne souffrez de rien de grave. Si vous avez des troubles du comportement alimentaires, cette cure n’est pas faite pour vous.

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas si vous avez de questions à commenter, pour permettre aux autres lecteurs de lire les réponses. 

Coralie 

Suivez nous sur Pinterest en rejoignant notre compte : lien ici, ou en épinglant les photos présentes dans tous nos articles, dans vos tableaux Pinterest.

Pour aller plus loin, nos autres articles :

La cure de jus on vous dit tout

Ma detox de sucre

Faire son Kombucha maison

 

 

2 commentaires sur “On refait la cure de jus 1 an après

  1. Bonjour,J’ai dévoré cet excellent article mais j’ai repéré quelques erreurs de frappe :Quand aux superaliments j’aime en mettre sur ou dans mes jus : la spiruline en poudre, l’achat, les graines de chia, de chanvre… c’est l’acai.,
    Quels fruits et légumes éviter ?
    Evitez les légumes qui se mangent plutôt crus que cuits comme le poireau, le navet, la courge, le chou fleur… c’est plutôt cuits que crus
    l’ananas (qui contient de la bromaline c’est bromélaïne ou broméline.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire