Les désagréments de grossesse dont on ne parle pas

La grossesse est l’une des plus belles aventures d’une vie. Créer un petit être à l’intérieur de soi est quelque chose d’inexplicable et de tellement magique. Vous vivrez des instants magnifiques et inoubliables, une rencontre qui changera à tout jamais votre vie. 

Vous rencontrerez aussi quelques petits désagréments, ils font partie de l’expérience. 

Si l’on sait que ces 9 mois sont souvent longs et fatigants, on ne parle pas assez de certains désagréments qui arrivent régulièrement aux femmes enceintes.

Après avoir effectué un petit appel à question sur le sujet sur mon instagram, j’ai vraiment été surprise de la quantité de messages reçus concernant les désagréments vécus par mes abonnées durant leurs grossesses. J’ai sélectionné ceux dont on parle peu, ceux pour lesquels même certains professionnels de santé n’ont pas vraiment de solutions à proposer mais qui arrivent pourtant à tant de futures mamans. 

Lorsque l’on tombe enceinte,  il y a les symptômes les plus connus auxquels nous sommes toutes plus ou moins  préparées : 

les nausées et vomissements au premier trimestre, la forte fatigue, la mauvaise circulation du sang, les remontées acides.

Il y a également des maladies que l’on peut contracter durant la grossesse et pour lesquelles les gynécologues et sages- femmes effectuent un suivi tout au long de la grossesse, comme le diabète gestationnel ou la surveillance de symptômes de pré éclampsie

Mais il existe tout un tas d’autre symptômes ou pathologies que l’on peut rencontrer lors d’une grossesse, qui parfois peuvent clairement gâcher votre bonheur tant ils sont difficile à vivre. 

Ceux-ci, on en entend peu parler et pourtant vous êtes si nombreuses à me l’avoir témoigné que je trouve cela très dommage. Les médecins sont souvent mal formés sur ces sujets et beaucoup de femmes enceintes subissent ces soucis jusqu’a l ‘accouchement sans aucune aide.

Certaines n’osent également pas aborder, par pudeur, ce genre de problèmes  lors de leurs consultations. C’est pour cela que j’ai décidé d’en parler plus ouvertement ici afin que celles qui les vivent puissent savoir que ça arrive régulièrement. 

L’Hypèremese gravidique ( 3 à 5 % des grossesses ) :

Les nausées et vomissements sont très fréquents au premier trimestre, mais pour certaines, cela dure malheureusement dans le temps et ne s’arrête parfois pas jusqu’à l’accouchement, entrainant une perte de poids importante avec un risque de dénutrition et de déshydratation. La souffrance psychologique est très importante ( imaginez vous vomir plus d’une dizaine de fois par jour ) et l’entourage a souvent du mal a comprendre. 

L’hyperémèse gravidique est une maladie HORMONALE. Les femmes concernées auraient une susceptibilité à réagir à l’hormone de la grossesse, la bêta-hCG (hormone chorionique gonadotrophique), cette pathologie est aujourd’hui assez méconnue et souvent mal prise en charge. Kate Middleton a été la première à aborder le sujet publiquement mais les mentalités n’ont pas encore vraiment évolué. Sachez donc que si vos vomissements sont très violents, fréquents et perdurent, que vous n’arrivez plus à vous nourrir, ce n’est pas normal. Parlez-en à votre médecin et si il ne les prend pas en compte sérieusement, cherchez un médecin plus à l’écoute. Le risque étant de finir hospitalisée car trop faible, ce qui n’est vraiment pas à prendre à la légère. 

La pubalgie (Ecartement de la symphyse pubienne )

Les douleurs du bassin sont très fréquentes durant la grossesse, notamment au dernier trimestre. Prise de poids, poids de l’enfant, ventre qui devient très volumineux et entraine un changement de posture de la femme. Couplé à l’effet des hormones qui rend les articulations plus souples, des douleurs peuvent rapidement apparaitre. Ces douleurs vous les ressentirez au niveau du pubis et même parfois jusqu’à l’interieur des jambes. Ces douleurs sont parfois très vives et vous handicapent au quotidien, mais rassurez-vous, elles devraient disparaitre  rapidement après l’accouchement.

Consulter un ostéopathe pourra vous soulager, essayez aussi de faire attention à vos postures: lorsque vous vous relevez de votre lit ou de la voiture par exemple faites-le  le doucement et toujours les deux jambes en même temps pour que le poids ne soit jamais réparti que sur une jambe, ne restez jamais trop longtemps debout. La nuit vous pouvez dormir avec un coussin entre les jambes et surtout pensez à vous reposer au maximum. 

La sciatique

En géneral la douleur apparaît au milieu du deuxième trimestre , la douleur apparait comme une pointe au milieu de la fesse et peut descendre dans la cuisse et la jambe. Seul la position allongée vous soulage vraiment. 

En réalité il ne s’agit souvent pas d’une « vraie » sciatique ( conséquence d’une hernie) mais de douleurs sciatalgiques. Votre nerf sciatique est irrité par un muscle ou un ligament et la douleur devrait également disparaitre après l’accouchement. Cependant, en consultant rapidement un Ostéopathe le problème peut être réglé en une ou deux séances (je confirme, pour ma part, en une séance c’était réglé lors de ma première grossesse). Pour vous soulager en attendant, il n’y a pas grand chose à faire à part du repos, d’éviter de croiser les jambes et de vous pencher en avant ( alors l’aspirateur et le ménage c’est pour le chéri ! ) 

Les maux de dos

Ils apparaissent souvent sous la forme de lombalgies chez la femme enceinte, c’est à dire des douleurs en bas du dos souvent plus vives lorsque vous changez de position et s’aggravant au fil des mois. En effet, enceinte nous avons naturellement tendance à nous cambrer pour compenser le poids de l’utérus et garder notre équilibre, ce qui entraine des maux de dos. 

Consulter un ostéopathe pourra grandement vous soulager.

Tous ces maux perturbent  le quotidien et le sommeil des futures mamans et peuvent devenir très handicapants. 

N’hésitez pas ( si votre médecin ne vous le déconseille pas bien sur) à pratiquer une activité douce comme de la marche, la natation, le yoga prénatal qui permettra de prévenir de nombreux maux de grossesse. Etre mobile est important pour votre bassin et différentes articulations, ça  l’est également pour votre circulation sanguine et votre tension. 30 à 45 minutes et sans douleurs c’est ce qui est préconisé.

La circulation sanguine et ses maux

La circulation sanguine des femmes enceintes est mise à rude épreuve, le volume sanguin augmente de 30 à 50% lors d’une grossesse et vos veines et artères sont donc beaucoup plus sollicitées. Les veines peuvent avoir du mal à faire remonter tout le sang vers le coeur c’est la qu’apparaît  l’insuffisance veineuse. En général, ce n’est pas très grave vous pouvez voir apparaitre des varices de grossesse qui disparaitront après l’accouchement, un œdème qui aura pour conséquence un gonflement des pieds et des chevilles. Cependant, c’est à surveiller en fin de grossesse en cas de gonflement brusque et important car c’est un des symptômes de la pré-éclampsie.

Les problèmes de circulation sanguine peuvent être plus grave avec un risque accru de phlébite. La phlébite se traduit par la formation d’un caillot dans une veine profonde. Le risque étant qu’il se détache et entraîne une thrombose. 

N’hésitez pas à consulter en cas de symptômes:

Douleur dans un membre, le plus souvent la cuisse ou le mollet, crampes, engourdissement, chaleur dans le même membre, membre gonflé avec une peau tendue et brillante. Les symptômes seront pris encore plus au sérieux si vous avez des risques accrus: âge dépassant 35 ans, obésité, grossesse multiple, long voyage en position assise ou antécédent de phlébite ou de thrombose. 

Les varices vulvaires

Moins connues et pourtant fréquentes ( 10% des grossesses) , elles surviennent souvent lors du deuxième trimestre et disparaissent spontanément après l’accouchement ou l’allaitement. Elles résultent également d’une insuffisance veineuse.

Les symptômes se traduisent par une vulve gonflée, des démangeaisons, une gène durant les rapports ou durant la marche. 

Si elles ne sont pas gênantes un traitement n’est pas obligatoire mais n’hésitez tout de même pas à consulter pour que votre médecin puisse juger de la situation et du traitement à vous donner si besoin

Les hémorroïdes

Très fréquentes chez les femmes enceintes ou même dans la vie courante, elles sont favorisées lors de la grossesse à cause de l’insuffisance veineuse, de l’effet des hormones et de la constipation ou encore juste après l’accouchement. N’ayez aucune honte à consulter pour ça, une solution vous sera très vite apporté par votre médecin ( crème, médicaments ) 

Crampes nocturnes 

Très fréquentes les crampes nocturnes dans les mollets qui vous réveillent de façon violente sont également le résultat d’une insuffisance veineuse. Elles apparaissent souvent au troisième trimestre et peuvent perturber vos nuits.

Il n’y a malheureusement pas grand chose à faire, en prévention n’hésitez pas à marcher tous les jours si possible, une complémentation en magnesium peut être faite par votre médecin, un jet d’eau froide sur les jambes avant d’aller au lit et surélever les pieds du lit. Adoptez une alimentation riche en magnesium, fruits oléagineux, banane, chocolat noir et eau riche en magnésium. 

Le syndrome des jambes sans repos ( aussi appelé «  impatiences » )

Difficultés à rester allongée ou assise sans bouger les jambes en permanence, inconfort dans les jambes fourmillement, brûlures, généralement plus présentes la nuit ou le soir. 

Parlez-en à votre médecin pour qu’il évalue votre niveau de fer et de magnésium, pour vous soulager, ayez le reflexe : 

de masser vos jambes des chevilles vers le haut pour relancer la circulation, le jet d’eau froide sur les jambes avant de dormir est aussi recommandé, levez-vous et faites quelques pas en cas de gêne et mangez équilibré pour couvrir vos besoins en magnésium. Evitez le thé et le café qui peuvent aggraver le syndrome.

Pyrosis ( remontées acides) 

Lors d’une grossesse, le système digestif connaît  lui aussi des péripéties. Vous aurez sans doute plus de mal à digérer en général et à manger en trop grande quantité. 

Vous connaitrez aussi sûrement  les remontées acides :

 sous l’effet des hormones, les muscles se relâchent et le petit clapet qui ferme le haut de l’estomac ne joue plus aussi bien son rôle anti reflux.

Le contenu de l’estomac remonte dans l’oesophage et provoque des sensations très désagréables de brûlures, laissant un goût amer dans la bouche et la gorge irritée.

Ce problème est bénin mais pour autant peut vraiment être très embêtant.

Pour les atténuer : fractionnez vos repas et ne mangez pas en trop grande quantité d’un coup, évitez de vous allonger de suite après le repas, surélever votre oreiller ou la tête de votre lit, pratiquer une activité physique régulière et relaxez vous au maximum, le stress a tendance a augmenter les troubles digestifs. 

Hypersalivation 

Pas toujours facile à supporter, l’hypersalivation apparait souvent en début de grossesse pendant les 3-4 premiers mois au même titre que les nausées et vomissements, qui sont liés comme beaucoup des maux de grossesse aux hormones. Elle dure parfois jusqu’a la fin de la grossesse.

Elle se traduit par une surproduction de salive, au goût amer ( jusqu’a parfois 2 litres par jour) et un épaississement de la langue. 

Si elle devient handicapante n’hésitez pas à consulter sinon vous pouvez essayer l’homeopathie, de limiter féculents et produits laitiers, les chewings gum et les bains de bouche à base de menthe aiderait a mieux supporter cette hypersalivation. Pensez aussi à bien vous hydrater.

Le syndrome du canal carpien

Peu connu, ce syndrome survient souvent de façon tardive dans la grossesse, ou juste après, par des engourdissements, picotements et douleurs au niveau des doigts, de la main ou du poignet. 

Il serait du à la compression veineuse et aux fluctuations hormonales comme beaucoup de maux. 

Le médecin peut vous prescrire le port d’une attelle et vous fera modifier vos activités physiques, dans tous les cas, consulter rapidement car une prise en charge rapide évitera l’aggravation du syndrome qui peut,  lui,malheureusement durer après la grossesse. 

Les problèmes bucco-dentaires

Le dernier point que je souhaiterais aborder sont les problèmes buccodentaires, plus fréquents durant la grossesse. Gingivites, caries il est très important de consulter à la moindre douleur et de ne jamais laisser trainer lorsque l’on est enceinte. En effet, selon l’avancé de votre grossesse vous ne pourrez pas recevoir le même traitement qu’une personne « non-enceinte » et cela peut vite devenir douloureux et dangereux.

La gingivite pourrait même entrainer des accouchements prématurés alors n’hésitez pas à consulter votre dentiste avant et durant votre grossesse afin de contrôler et anticiper tous soucis. 

Si vous êtes encore là , j’espère que je ne vous ai pas dégoutées à tout jamais de la grossesse. 

Sachez qu’il est tout de même rare de cumuler tous ces problèmes et même si vous en rencontrerez certains durant votre grossesse ce sont souvent des soucis bénins qui se règlent assez facilement. 

J’espère tout de même que cet article aura pu éclairer  et aider certaines d’entre vous. Avoir un enfant reste la plus belle chose au monde et surtout la seule que l’on retient de notre grossesse. Croyez-moi la  phrase qui dit (on oublie tout lorsqu’on rencontre notre bébé) est presque toujours vraie ! 

Suivez nous sur Pinterest en rejoignant notre compte : lien ici, ou en épinglant les photos présentes dans tous nos articles, dans vos tableaux Pinterest.

Elyssa

3 commentaires sur “Les désagréments de grossesse dont on ne parle pas

  1. Merci pour cet article qui m’a fait sourire malgré tout, même si quand on passe par ses symptômes c’est pas marrant du tout. Je suis enceinte de mon 2e bébé et comme pour le premier je souffre d’hypersalivation et c’est tellement agaçant et tellement gênant ! Je me souviens aussi d’un symptôme gênant que j’avais eu pour ma première grossesse. Je ne sais pas quel nom ça porte. Mais en fin de grossesse je ressentais comme des petits pics d’électricité dans le vagin. Quand ça arrivait au travail ou en public j’avais toujours la trouille de perdre les eaux devant tout le monde^^

  2. Je me rends compte que j’ai eu quasiment la totalité de ces symptômes pour mes 2 grossesses 😅 Certaines mamans disent que l’on oublie vite toutes ces douleurs après avoir le bébé dans ses bras. Pour ma part, honnêtement, toutes ces douleurs que ce soit pour ma 1ère ou 2eme fille resteront gravées très longtemps dans mon esprit…même si, ce qui en résultent sont des petites merveilles 👧👶

  3. Le syndrome du canal carpien effectivement après ma grossesse j’ai eu beaucoup de douleur articulaire et notamment endormissement fourmillement au niveau des mains et toujours un peu. Je pense avoir faire le rapprochement grâce. A l’article. Merci

Laisser un commentaire