Vider ma tête et mon intérieur

Cette fin d’année fut plutôt intense pour moi, grossesse, boulot et fatigue ont engendré pas mal de stress.

Comme je bosse de la maison, voir le désordre s’accumuler en plus de tout ça m’a vraiment mis les nerfs à rude épreuve.

J’ai donc décidé de profiter de ces vacances de Noël, pour faire une vraie coupure. 

Pas de programme établi,  juste du temps à la maison en famille, mes parents en renfort, cela m’a permit d’évacuer tout ce stress et cette fatigue. 

Après quelques jours de repos total et de balades en plein air, j’ai pris la résolution de m’ attaquer au problème qui, à mon sens, me pourrissait la vie : Ma maison !

Il faut le dire, avoir un intérieur encombré engendre très vite un désordre qui devient impossible à ranger et donc des tensions dans votre foyer.

Le mari qui laisse trainer ses chaussettes et ç’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, personne n’en fait jamais assez et même si vous avez l’impression de passer votre temps à ranger … ça ne se voit pas !

Alors j’ai commencé par lister tout ce qui n’allait pas chez moi : 

  • ma table de salon toujours encombrée 
  • la panière de linge dont je ne venais jamais à bout
  • la chambre d’amis qui sert de stockage de colis
  • ma salle de bain qui déborde de produits…

Petit à petit,  chaque jour,  j’ai trié, trié, trié, préparé des dizaines de sacs à donner aux associations que nous avons déposé au fur et à mesure, énormément jeté et recyclé aussi. 

Plus les jours passaient, plus la maison se vidait, plus elle paraissait rangée. J’ai continué avec la chambre de ma fille que j’avais, par chance, déjà commencé à ranger et réaménager avant Noël.  Notre chambre, le placard à produits ménagers, le buffet etc … Le virus a ensuite contaminé mon mari qui a pris l’initiative de faire un énorme tri dans la buanderie/débarras que nous partageons avec mon beau père. Notre fille, à son tour, à force de nous voir ranger, a pris l’habitude de ranger elle aussi ses jouets. 

Plus les jours avançaient et mieux je me sentais, je me suis donc penchée sur la question, j’ai commencé à regarder des vidéos d’organisation et de minimalisme. 

Je suivais déjà ce genre de comptes sur Instagram , des familles qui vivent dans des maisons épurées et ça me fascinait. 

J’ai voulu en savoir plus sur ce mouvement, à l’opposé de ce que j’ai toujours été jusqu’à présent.

 Le minimalisme, né au Japon, est un mode de vie qui pousse à se délester du superflu pour trouver le bonheur dans la simplicité. J’ai commencé à écouter le discours de ces personnes et ça a complètement raisonné en moi.

  • «  Votre maison ne reste jamais rangée » , «  vous avez honte quand quelqu’un passe à l’improviste » , «  vous vous sentez dépassé par le rangement et le ménage » c’était ma vie !

Je pars de très loin. Nos placards étaient tous pleins et mon métier fait que  je reçois des colis en permanence. J’ai vraiment énormément de vêtements, il va me falloir des mois pour tout épurer. Mais le déclic a eu lieu et ça m’a fait un bien fou. 

Évidemment, je ne deviendrais pas vraiment minimaliste, on ne passe pas d’un extrême à un autre, et ce n’est pas mon but non plus, jai simplement envie de m’inspirer de cette tendance, de désencombrer mon intérieur de toutes les choses qui ne me servent à rien.

En faisant le tri, j’ai vite réalisé que :

– j’utilise les mêmes produits, appareils et vêtements au quotidien. 

– pratiquement 75% de ce que je possède m’est complètement inutile et c’est dingue 

– ma fille joue toujours avec les mêmes jouet

– j’accumule une tonne de choses « au cas ou » , « pour le jour ou » dont je me sers qu’une fois par an

C’est très bizarre mais je ressens autant de satisfaction à trier et voir ma maison comme ça que la satisfaction que je ressentais lorsque je revenais d’une virée shopping avant. 

J’ai depuis évidement arrêté d’acheter des choses à chaque fois que je sors, et je me force a réfléchir à l’utilité de chaque achat.

Je ne deviendrais jamais minimaliste je le sais, mais j’aime l’idée de simplifier ma vie. 

Mon salon est rangé, et le reste suit, notre entourage a constaté la différence, on se sent mieux chez nous et notre humeur est clairement beaucoup plus joyeuse et apaisée depuis. Nous avons changé beaucoup de nos habitudes mais c’était finalement beaucoup plus facile que ce que je ne pensais. Quand ton environnement est propre et épuré, tu te sens beaucoup plus heureux et motivé.

Quand tu vis dans une maison où chaque chose est à sa place, le rangement se fait au fur et a mesure et tu gagnes un temps fou. 

J’ai recentré mon attention sur ce qui a de l’importance, je ne perds plus un temps fou à ranger et j’ai donc plus de temps pour ma famille et pour moi. C’est un cercle vertueux. 

Je vous montrerais bientôt tout ces changements plus en détails sur ma chaine youtube, pièce par pièce et vous invite fortement à faire de même si vous vous sentez oppressé et dépassé par votre intérieur. 

J’ai maintenant envie de pousser l’idée plus loin en continuant à désencombrer mon intérieur, en simplifiant mon dressing avec moins de pièces mais qui s’accordent toutes entre elles ainsi que celui de ma fille. Je ne veux pas reproduire les mêmes erreurs avec la chambre de notre futur bébé. Bref je sens que 2020 sera l’année de la simplification chez nous. 

J’avais envie de vous partager tout ça, car ça m’a rendu heureuse, j’ai passé de belles vacances chez moi, et il n’en faut parfois pas plus.

Elyssa.

 

7 commentaires sur “Vider ma tête et mon intérieur

  1. Un bel objectif pour 2020 👍, ici j’ai beaucoup de livres sur le sujet mais j’ai mis un moment à réussir à mettre les choses en application… Notre déménagement en octobre à permis de faire un gros tri mais notre garage est encore pleins de cartons de vêtements de bébé à trier… Et comme toi mes panières a linge débordent ect…
    Je vais continuer de regarder tes vidéos pour garder la motivation.
    Une très belle année 2020 à toi et ta famille.

    Flore

  2. Bonjour Elyssa
    Je suis un peu dans cette optique et j’ai également commencer un grand tri dans la maison et c’est tellement satisfaisant. Par contre j’aimerais bien avoir un article ou une vidéo (peu être même les deux 😉) une fois le changement opéré dans les dressings surtout enfants j’ai toujours peur d avoir soit trop soit pas assez pour les enfants. En tout ça merci pour ce partage.

  3. Coucou Elyssa, je me retrouve tellement dans ton article…je suis oppressée lorsque la maison est en désordre…la maison ne reste pas rangée plus de 2 jours et ça me rend folle ! J’ai l’impression que je suis une maniaque (alors que non) et je pète vite un câble quand je vois le bazard s’accumuler…j’essaie de faire du tri régulièrement mais j’ai l’impression que ça ne suffit pas clairement…parfois j’ai envie de tout jeter pour être tranquille lol
    Bise et merci pour ton partage

  4. Merci !
    J’aime beaucoup ton article qui en dit beaucoup !
    Chez nous, on range, on lave etc…. Sans cesse, je m’use à la tâche ! 😢.

    L’idée de desemcombrer est bien présente et en projet, mais nous devons terminer les travaux en cours… J’attends ce moment avec impatience 😊.

  5. Je me reconnais dans ce que tu dis je suis en plein de dans d ailleurs ! D ailleurs depuis 2018 je désencombre au moins trois fois par an et ça fait un bien fou! C est dingue comme on peut cumuler! J adore regarder des vidéos sur le rangement et l organisation , ça me donne motivé! Je te conseille en particulier les américaines qui font ça à fond! Comme BriannaK ou Taralynn !

    Bises!

    Tiffany

  6. J’ai eu également le déclic l’été dernier. Avec cette envie de diminuer les choses un peu partout ! J’ai décidé de faire petit à petit, en commençant par la chambre et surtout les vêtements. ainsi que ma bibliothèque dans le bureau. avec une pile « je me laisse le temps de voir », et deux mois après, souvent la pile virer soit sur vinted soit je donner. Six mois après commencer, beaucoup de choses ont diminuer mais pas encore assez à mon goût.. c’est un long travail mais qui fait du bien chaque jour qui passe ! Je me suis amplement retrouvée dans cet article !

Laisser un commentaire