Joyeux Noël

Winter is coming et Noël approche. Que l’on adore ou que l’on déteste difficile de passer à coté des chants et décorations lumineuses. Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir notre vision de Noël. Threeminds c’est surtout 3 personnalités et vous allez voir des manières bien différentes d’aborder cette période de l’année.

Threeminds joyeux noel

Noël, une bonne occasion de me retrouver avec ma famille

C’est un peu une journée où finalement on n’est pas tous ensemble. Je trouve ça un peu dommage. C’est la seule fois de l’année où avec Ben on est séparé, lui à 600 km de Nice. Alors forcément ce n’est pas le moment de l’année que je préfère.

Noël, cette fête si chère à beaucoup de monde, est pour moi finalement qu’une bonne occasion de me retrouver avec ma famille. Cela fait plusieurs années que je n’aime plus particulièrement Noël. C’est surement dû au fait que mes parents soient divorcés, qu’il faut se couper en 2 et de plus Ben mon compagnon, le fête dans sa famille à 600 kms.

Une autre raison pour laquelle depuis quelques années Noël est devenu difficile pour moi, est le fait que je sois devenue végétalienne. Cette abondance de viande, de foie gras, de bûches à la crème partout dans les supermarchés, sur les affiches, sur les tables, ne me fait tellement plus envie. Au contraire, c’est devenu plus une corvée qu’un plaisir. Heureusement, j’ai une famille tolérante et je cuisine beaucoup à Noël ce qui me permet de très bien manger et de faire goûter aux autres ce que je cuisine. Mes parents évitent de rendre ce moment difficile pour moi en limitant certaines choses. On essaye tous de faire des efforts et de satisfaire tout le monde quand même.

Noël est aussi pour moi une fête où il faut consommer à tout prix : trop de nourriture, de décorations, de cadeaux (même souvent inutiles).

J’ai de plus en plus de mal avec ça, le fait d’acheter des choses juste pour dire on s’offre un truc. Souvent la personne ne s’en servira même pas et ça finira dans un coin du garage. Je pense que le mieux est de toujours demander aux personnes ce qu’elles aimeraient afin de leur offrir des choses utiles. Ou bien leur offrir des moments plutôt que des objets : un week-end, un massage, un spectacle, un voyage…

Cette année, Noël sera très spécial pour moi. Nous serons en Amérique du Sud, en plein tour du monde. C’est la première fois en 31 ans que je serais loin de ma famille, et la deuxième fois en 9 ans que Ben et moi on sera ensemble pour Noël. Mais surtout la première fois qu’il fera 30 degrés et qu’on sera peut être en maillot de bain le jour de Noël. J’avoue être déjà un peu désorientée, quand je vois toutes les décorations de Noel dans les supermarchés alors que nous sommes en short et sandales.

Nous ne ferons sans doute rien de spécial, on appellera sûrement nos familles en vidéo. Puis on se dira que peut être l’an prochain on sera contents de refaire Noël en famille dans le froid !

Coralie

Threeminds joyeux noel

Bienvenue dans le monde formidable de ma désorganisation !

Pour moi Noël est une fête de l’angoisse ! Pour plusieurs raisons. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal à transmettre cette magie à ma fille.

Premièrement parce que je n’ai pas vraiment été bercée dans l’univers magique de Noël. Petite j’adorais faire le sapin et décorer la maison. Mais nous n’avions pas de rituels particuliers qui accompagnaient cette période (films de Noël, pyjamas de Noël, …). Une année sur deux je n’avais pas mes parents près de moi à Noël, car ils travaillaient en horaires décalés. J’ai vécu la non existence du père Noël comme une Haute trahison (si si crise de larmes et tout et tout). Pour moi, il était inconcevable que mes parents puissent me mentir (aujourd’hui si tu es parent toi même tu sais lol) . D’ailleurs je ne compte pas trop parler du père Noël à ma fille, en gros j’évite le sujet. Jean est pour cette croyance (et notre famille aussi), perso je fais face le plus dignement possible avec ma conviction.

Le chantage à l’enfant sage pour les cadeaux me met mal à l’aise … vraiment. Camille en parle peu d’ailleurs.

Deuxièmement, en personne complètement désorganisée dans ma vie personnelle, je suis de la team à la bourre sur les cadeaux ! Je me suis retrouvée bien souvent un 23 ou 24 décembre dans les magasins à chercher les derniers cadeaux. Ça c’est la loose ! Les personnes qui arrivent à booker leur liste en Novembre obtiennent toute mon admiration.

Troisièmement, faire les paquets. Ceux qui me suivent sur Instagram depuis longtemps le savent … emballer les cadeaux ce n’est pas du tout mon truc. Pas assez de papier, je rafistole, je scotch, je plie, je chiffonne, … Bref on reconnait toujours mes cadeaux sous le sapin !! Ce sont les moches !

Cinquièmement ma famille. Nous avons des situations particulières qui font que cette période de retrouvaille est un peu … gâchée. On ne choisit pas sa famille, les histoires des uns et des autres tâchent un peu le mood.

Vous comprendrez très prochainement sur le blog le sixièmement, qui est le coup de grâce. La raison ultime qui fera que plus aucun Noël n’aura de saveurs à l’avenir …

Gaëlle

threeminds joyeux noel

Elyssa vous a déjà écrit un article pour vous aider à passer en mode Noël

Vous l’aurez compris avec mon article précédent, je suis 100% team Noël, complètement fan !J’ai la chance d’avoir gardé de super souvenirs des Noëls de mon enfance.

Même si mon Papa, musicien,  travaillait systématiquement pour Noël et jour de l’an, ma maman se débrouillait toujours pour que l’on passe de superbes fêtes. 

Dinde aux marrons, toasts, fruits de mer, bûche, je me souviens que c’était vraiment un moment unique où l’on mettait les petits plats dans les grands. Je me gavais de chocolats, de noix et de clémentines, je mettais une jolie robe à paillettes, ma mère et moi décorions la maison en musique, regardions des films, bref j’adorais ça. 

J’ai également conservé de supers souvenirs des Noëls passés en famille, en Angleterre ou encore en Bourgogne,  dans la famille de ma Maman, avec mes grands parents, oncles, tantes et cousins. 

Le matin du 25, je me levais aux aurores pour courir découvrir nos cadeaux.  
Ces  moments précieux ont marqué mon enfance et c’est ce que je souhaite à mon tour reproduire aujourd’hui avec ma fille.

J’ai la chance d’avoir trouvé un mari aussi gaga de Noël que moi, alors ensemble, chaque année nous jouons le jeu à fond. 
Déco, musique, marchés, nous nous mettons dans l’ambiance dès Novembre.

Nous aimons beaucoup le fêter à la maison avec nos 4 parents. Nous commençons en général à préparer la veille et chacun a son rôle. Je m’occupe de la table et des toasts, ma mère de la dinde, mon mari de la Bûche et les papis sont souvent relayés à l’ouverture des huitres. 

Nous nous faisons tous beaux, allons à la messe de Noël et au feu ( tradition en Corse, un feu est allumé sur la place du village) puis on passe au festin.
L’ouverture des cadeaux se fait maintenant le 25 au matin depuis qu’Ella est née. Je sais qu’il ne reste que quelques années avant que la magie du père Noël s’envole pour elle. Elle sera sans doute déçue, tout comme je l’ai été quand j’ai appris la vérité mais je sais que cette magie restera parmi les plus beaux souvenirs de son enfance.

Que l’on adore ou que l’on déteste, cette fête est partout. Nous avons toutes les trois décidé de profiter de cette période à notre manière.
Nous vous souhaitons de vivre vos envies en cette fin d’année, mais surtout de vous faire plaisir. Soyez heureux de vivre chaque instant car il faut faire du noir une couleur de lumière. Que l’on soit conquis ou non par Noël il y a en chaque moment une part de magie.

Threeminds

Threeminds

Laisser un commentaire