Mes 12 jours à Cuba

Il m’a fallu quelques jours pour prendre du recul sur notre voyage à Cuba. C’est la première fois que je suis si impatiente de découvrir une destination et qu’elle ne me satisfait pas autant que je l’aurais espéré. D’abord très déçue par Cuba, j’ai su peser les pours et les contres, et surtout réfléchir à ce qui aurait été le mieux pour nous lors de ce voyage. Je vous donne donc ici, tous mes conseils pour préparer votre futur voyage, mais aussi mon itinéraire, ainsi que mon avis sur le pays.

 

On a fait une vidéo de notre séjour à Cuba, en vidéo c’est toujours plus parlant ! N’hésitez pas à vous abonner à notre nouvelle chaine You Tube avec Ben : Crazy in Globe, et à commenter la vidéo, ça nous fera toujours plaisir

Nous sommes partis du Mexique où nous avions passé 10 jours de détente après nos 3 mois de road trip aux USA. Nous n’avons au qu’une heure de vol de Cancun et très vite nous avons été plongés dans l’ambiance de la Havane. 12 jours de découvertes nous attendaient donc.

DSCF5010

*****

Comment s’y rendre ? 

En Avion de France : de Paris, vers La Havane, vous trouverez des vols entre 500 et 700 euros au mois de Janvier. Et autour des 700 euros au mois de Juillet. 

De Cancun au Mexique comme nous avec la compagnie Interjet, les billets coûtent entre 100 et 200 euros l’aller retour toute l’année.

Visa ou carte de tourisme : il vous faudra cette carte pour aller à Cuba. Demandez la en ligne et une fois reçu chez vous, remplissez la. C’est très facile. Elle coûte environ 25 euros par personne via le site : visa-cubaConservez bien votre visa pour ressortir du pays, il vous sera demandé à la sortir du territoire.

DSCF5295

*****

Quand s’y rendre ? 

L’idéal serait en saison haute de Décembre à Février comme au Mexique mais nous y sommes allés hors saison mi Octobre et nous avons eu beau temps à part une ou deux petite averse. Il y avait peu de touristes, les prix étaient très attractifs et je pense que les billets d’avion sont moins chers à cette période. 

*****

Le budget

J’ai l’habitude de parler du budget à la fin de mes articles voyage, mais je décide volontairement d’en parler au début. J’ai reçu pas mal de messages me disant que Cuba était une destination chère et que si beaucoup de français ne s’y rendaient pas c’est parce que c’était hors budget. Alors je n’ai pas trop compris pourquoi on m’avait dit ça car Cuba est une destination vraiment très abordable. Je vous explique donc ici pourquoi. 

Le billet d’avion de France peut être cher c’est évident, c’est pourquoi mon conseil est de se rendre à Cuba d’un pays voisin (Mexique, République Dominicaine, Bahamas, Miami). Ainsi pour 100 euros l’aller retour par personne hors saison vous pouvez aller passer quelques jours à Cuba. 

Pour ce qui est de la vie sur la place, nous avons dépensé 1000 euros pour 12 jours à 2 tout compris (logements, nourriture, transports, activités), sans le billet d’avion.

Logement

Nous avons dormi dans des Casas Particulares toutes les nuits (chez l’habitant). Ici tout le monde proposent des chambres chez lui avec très souvent tout le confort nécessaire. Nous n’avons jamais payé plus de 20 CUC la nuit (18 euros) et nous avons même payé plusieurs fois moins de 15 euros la nuit. Pour cela, nous avions souvent 2 grands lits, une salle de bain privative, la climatisation, les serviettes de bain et parfois même un point d’accès à internet. Nous avons donc dépensé 160 euros pour 12 nuits à Cuba, ce qui est totalement dérisoire. A chaque fois les logements étaient très propres, très confortables et les hôtes toujours aux petits soins. C’est une des choses que nous avons préféré à Cuba, l’hospitalité de nos hôtes. 

Nourriture

Pour manger, nous avons été tous les jours au restaurant. Nous mangions pour moins de 15 euros par repas pour 2. Nous prenions souvent un petit déjeuner chez nos hôtes pour 54 CUC par personne et puis nous ne mangions pas à midi, car c’était très copieux : fruits, salade, pain, avocat, crèpe, oeufs brouillés, petit gâteau, sandwich, jus frais, thé… Nous n’avons pas cuisiné une seule fois du séjour, non seulement car à Cuba, les supermarchés c’est assez compliqué (j’en parle plus bas) et parce que la nourriture coûte finalement chère pour ce que c’est. Pour ce qui est des cocktails, nous avons souvent bu l’apéro ! Comment résister aux mojitos cubains à moins de 2 euros ou aux délicieuses Pina Colada à moins de 3 euros avec de l’ananas frais. Un peu partout, on vous propose des Happy Hours et les prix sont vraiment très bas. 

Transports

Pour les transports, si vous prenez le bus pour rejoindre les villes, vous dépenserez entre 6 et 20 euros par personne selon la longueur des trajets. C’est sûr c’est le bus c’est un peu chiant mais ça permet d’éviter les soucis avec une voiture de location et ça ne coute finalement pas très cher. 

Activités

Pour ce qui est des activités, on en a fait peu donc nous n’avons pas dépensé beaucoup de sous de ce côté là. Après ça dépend comment chacun voyage. Nous étions en plein road trip de 9 mois, nous faisons donc attention à nos dépenses. Nous avons fait une ballade avec un guide pour 20 CUC à Vinales, loué des vélos pour 10 CUC à Trinidad et c’est tout il me semble. 

Internet

Pour se connecter à internet, la carte coûte 1 CUC de l’heure donc ça dépend aussi combien vous en achetez, nous n’en avons pas acheté pour plus de 10 euros en 12 jours. 

Voyager pour moins

Il est possible de voyager pour moins de 700 euros les 12 jours, nos plus grosses dépenses ont été en taxis collectifs les premiers jours, nous avons ensuite pris le bus et ça nous a coûté bien moins cher. On aurait pu économiser 100 euros en transport je pense. A cela, il faut ajouter nos billets d’avions et nos visas pour moins de 300 euros. 

Cuba est donc une destination très bon marché, proche des prix asiatiques. Après tout dépend votre façon de voyager et vos besoins et envies ! 

DSCF5195

*****

Ces choses à savoir avant de partir 

La monnaie et les paiements

A Cuba, il existe deux monnaies : les CUC et les CUP. Le CUC est la monnaie destinée aux touristes et le CUP celle des locaux. Vous ne pourrez payer qu’en CUC, en retirant dans les distributeurs. Vous ne serez normalement jamais amenés à utiliser des CUP. 

1 CUC = 0,91 centimes d’euros 

1 CUP = 25,75 CUC soit environ 23 centimes d’euros

La plupart des endroits où vous devrez faire des paiements prennent les CUC : les restaurants, les casas particulares, les transports, les activités, les boutiques… Les CUP sont souvent utilisés dans les marchés de fruits et légumes, dans les petits snacks de quartier ou dans des endroits un peu plus reculés de Cuba, moins touristiques. 

A Cuba, vous ne pourrez presque jamais payer en CB, tout se paye en espèces dans le pays. Même les locaux doivent payer en espèces et toujours retirer aux distributeurs. A la Havane, il y a toujours la queue à tous les distributeurs, c’est assez étrange au début de voir tous ces gens attendre pour pouvoir disposer d’argent et ainsi pouvoir vivre. C’est le seul moyen de paiement ici à Cuba. Pensez à retirer de l’argent à l’aéroport si vous prenez un taxi pour vous rendre dans le centre ville. 

DSCF5056

Les transports

Éviter la voiture de location, c’est très cher ici, peu de touriste louent des voitures. De plus, beaucoup de loueurs demandent des réservations à l’avance, il est difficile de louer une voiture via le net quelques jours avant la location. Les offres sont très réduites et il n’y a pas beaucoup de choix. 

DSCF5143

Le bus, avec la compagnie Viazul. C’est la compagnie de bus qui relie les principales villes et points d’intérêt à Cuba. Vous pouvez réserver vos trajets en ligne mais uniquement plusieurs jours avant. C’est à dire que si vous souhaitez réserver un trajet la veille pour le lendemain vous ne pourrez pas, il faudra vous rendre directement au terminal Omnibus et prendre votre billet sur place. C’est pour permettre aux personnes qui n’ont pas internet de venir prendre leur billet directement et qu’il reste assez de places. Nous avons fait comme ça car nous n’avions pas trop internet et nous ne planifions pas à l’avance nos déplacements en bus. Nous nous rendions au terminal Omnibus la veille ou l’avant veille pour prendre nos billets. 

Attention, vous êtes à Cuba, les bureaux ne sont donc pas toujours ouverts aux heures indiqués, le système informatique est parfois bloqué et il faudra s’armer de patience et revenir plus tard. Ce que nous avons dû faire plusieurs fois. Les trajets coûtent entre 6 et 45 CUC je crois, 6 étant pour des trajets d’environ 1h ou 2h et plus de 40 CUC par personne lorsque le trajet dépasse les 10h. 

Nous avons par exemple payé 12 CUC par personne pour aller de Vinales à la Havane (3h de route) et 22 CUC par personne pour aller de Varadero à Vinales (7h de bus avec beaucoup de pauses : encore une fois on est à Cuba ah ah ah) 

Les taxis, il y en a partout, vous ne pourrez pas les manquer. Il en existe différentes sortes : les taxis dit officiels souvent jaunes et noirs, les taxis où il y a écrit taxi mais on ne sait pas trop pourquoi ça n’est pas les mêmes. Ce sont souvent des voitures anciennes typiques de Cuba, ils transportent souvent des locaux, qui sont parfois à l’intérieur très nombreux. Ce sont surtout des taxis collectifs, utilisés par les locaux pour rejoindre de petites distances en ville. Nous en avons pris un, un matin pour rejoindre la gare des bus, nous étions 6 dans la voiture et nous avons payé 5 CUC. C’est l’occasion de payer peu cher un trajet, car c’est collectif, un peu comme du covoiturage. 

Pour les taxis, vous aurez l’embarras du choix, puisque vous serez sans cesse accostés par des chauffeurs qui tenteront de vous proposer leur meilleur tarif. Attention, nous avons eu une mauvaise expérience avec un taxi et du coup je vous recommanderez de toujours prendre le bus pour de longues distances. Nous n’avions pas pu prendre notre bus entre 2 villes et avons du nous rabattre sur un taxi qui nous avait proposé 50 CUC pour 3h30 de route, on avait pas trop le choix on l’a pris. On lui a fait répéter plusieurs fois le prix final mais une fois arrivés sur place, sous prétexte que la maison où nous dormions avait été difficile à trouver, nous a demandé 20 CUC de plus ! Nous avons eu une altercation avec lui et depuis nous n’avons plus repris aucun taxi entre les villes, mais juste pour retourner à l’aéroport. Nous avons parlé avec des locaux et d’autres touristes qui semblaient penser la même chose que nous, ils sont la bête noire de Cuba, ne sont pas aimé des habitants, ne pensant qu’à arnaquer les touristes. Attention donc aux taxis, à éviter !!! 

Vous pourrez trouver aussi à Cuba, d’autres formes de taxis : les scooters avec 2 places à l’arrière, ou les tuk tuk. Nous en avons pris un une fois, c’est peu cher, ça n’avance pas très vite mais ça permet de rejoindre un endroit un peu plus rapidement qu’à pied. 

Enfin, vous pouvez aussi louer des vélos, c’est ce qu’on a fait une journée à Trinidad pour aller à la plage. Prenez en compte qu’il fait chaud et que le soleil tape fort, les quelques kilomètres peuvent vite devenir difficiles. 

DSCF5494

Les trajets

Cuba est une île toute en longueur. Il faudra donc parfois faire des aller retour pour joindre des étapes. Il sera difficile de faire une boucle. Prendre donc en compte que les trajets sont souvent longs et que vous pouvez facilement perdre une journée dans les transports. 

Les supermarchés

A Cuba, pas de supermarché mais des sortes de mercado avec pas plus de 50 références, parfois même pas 10. Nous avons été très surpris par cela. Ici, les gens sont rationnés et ils ont le droit a des paniers avec l’essentiels vital, puis ensuite ils doivent faire leurs courses dans différents endroits. Vous trouverez des marchants ambulants, de pain, de fruits, des échoppes avec de la viande ou du poisson. Et puis, ces fameux magasins, où dans les grandes villes les gens font la queue devant la porte pour entrer et espérer repartir avec un paquet de pâtes ou du shampoing. Dans ces magasins, il y a une seule référence de lait, une seule de sauce tomate ou de mayonnaise et à peu prêt 100 exemplaires de la même référence. La nourriture cubaine est très limitée et vous ne trouverez presque rien à part des pâtes, du riz, de la sauce tomate, du café, quelques biscuits bas de gamme, du jus de fruits en brique et des conserves de beans. Nous étions décontenancés face à ça. Nous n’avons ainsi fait aucune course du voyage, à part pour des bouteilles d’eau et une bouteille de shampoing. A la Havane, il nous a même été difficile de trouver des bouteilles d’eau, ils étaient en pénurie dans certains endroits. 

La nourriture

Comment dire ? C’était vraiment très dur pour nous de manger à Cuba. Ici pas de gastronomie locale, pas de savoir faire. Les cubains mangent ce qu’ils peuvent, car les importations se font rares, et la diversité des produits est très réduite. Heureusement qu’ils ont des fruits exotiques, ça m’a un peu sauvé. Les restaurants proposent tous la même chose : des pizzas, des pâtes, de la viande et du poisson avec du riz, quelques légumes (concombre, avocat) et des beans. Côté dessert, des glaces, de la crème caramel et des fruits. Et c’est toujours pareil partout, dans toutes les villes, dans tous les restaurants. En tant que végétariens nous avons mangé beaucoup de pâtes, de pizzas, du riz avec des légumes et de l’avocat! Le pain est vraiment très mauvais (en plus en tant que français on est assez exigeants). Ce qu’on a cependant aimé c’est les jus de fruits frais pour quelques euros : goyave, mangue, ananas… Les avocats : un délice et les cocktails. Nous avions hâte de rentrer au Mexique manger des tacos lol. 

Internet et Apple à Cuba

On en vient à internet ou plutôt à la difficulté d’avoir internet à Cuba. Ici impossible d’acheter une carte prépayée comme dans les autres pays. Ils ont à peine la 2G quand nous sommes déjà à la 5G. Pour se connecter à internet, il faut acheter des cartes dans les espaces réservés à la téléphonie. Une carte d’une heure coûte 1CUC. Il faudra ensuite aller dans les zones de wifi, souvent sur la place du village, autour d’un parc, chez les hôtes aussi quelques fois (quand ceux là ont un routeur). Vous devrez entrer l’identifiant et le mot de passe fournis sur votre carte pour vous connecter. Même après ça, la connexion reste faible et il est difficile de faire des recherches. Nous avons un peu lâché l’affaire et avons décidé de nous couper du téléphone pendant ce voyage, ça ne nous a pas fait de mal. On se connectait uniquement pour appeler nos proches ou faire des recherches. 

De plus, à cause des problèmes politiques et économiques entre Cuba et les USA, Apple ne fonctionne pas à Cuba, vous ne pourrez donc pas mettre un jour un application ou en télécharger une. C’est ce qui m’est arrivé avec Instagram qui ne marchait plus et que j’ai désinstallé sans savoir que je ne pourrais pas le réinstallé à Cuba. Pensez donc à télécharger des applications avant de venir, notamment Mapsme pour vous diriger sans internet. Car bien sûr pas de Google Maps sur place puisque pas internet !!!

Avoir un guide papier

C’est donc le retour du bon vieux guide papier. Je vous conseille si vous le pouvez d’en avoir un. Nous n’en avions pas car en tour du monde, impossible de s’encombrer de guides pour tous les pays visités. Mais nous en aurions bien eu besoin parfois. N’hésitez donc pas à emmener un Routard ou un Lonely Planet avec vous. 

Les réservations d’hôtels ou de Airbnb

Il est compliqué de réserver des logements via Booking ou Airbnb car ces sites étant américains, ils réglementent les déplacements vers Cuba. Vous devrez ainsi, toujours justifier votre voyage lors de questions posés lors de la réservations. Nous avons toujours mis voyage éducatif et ça n’a pas posé de problème. Ils font ça pour dissuader les gens de se rendre à Cuba pour le tourisme. Nous n’avons réservé que deux logements via Airbnb, le reste nous a été recommandé par notre premier hôte à la Havane. Hors saison, vous aurez l’embarras du choix, une fois descendus du bus il vous suffit d’aller frapper aux portes des casas qui sont indiquées par un panneau avec le nom. A Vinales par exemple, il y en a des dizaines, toutes les unes à côté des autres à des prix très attractifs. Je vous conseille donc d’y aller sans réserver sauf peut être en arrivant à la Havane. Je vous donne dans cet article nos bonnes adresses, je vous les recommande vraiment ! 

Le drone

Attention à Cuba, l’entrée sur le territoire avec un drone est interdite. Il faudra le laisser à l’aéroport et le récupérer en partant, si vous voyagez longtemps comme nous, ou alors ne pas l’amener du tout. 

*****

Notre itinéraire : 12 nuits et 11 jours sur place 

  1. La Havane : 3 nuits
  2. Trinidad : 2 nuits 
  3. Cienfuegos : 1 nuit 
  4. Varadero : 2 nuits
  5. Vinales : 3 nuits 
  6. La Havane : 1 nuit 

Je me suis basée sur les conseils de pas mal de blogs. Tout ne s’est pas déroulé comme prévu puisque nous devions aller une nuit à Playa Larga au lieu de 2 nuits à Varadero mais il n’y avait plus de bus, alors nous avons zappé cette étape. Je vous déconseille d’aller à Varadero, nous avons détesté, certe la plage était belle mais on avait vu tellement mieux au Mexique avant, qu’on a été très déçus. Je vous conseille une fois de plus de vous limiter à la Havane et Vinales sur 5 jours et si vous souhaitez rester plus longtemps et aller jusqu’à Trinidad, de zapper Varadero et de remplacer par une autre ville peut être. 

Pour ce qui est des îles nous n’en avons fait aucune, les routes pour y aller sont un peu longues puis il faut prendre un bateau, la journée sur place ne dure finalement pas très longtemps. Après avoir parlé avec des français qui y sont allés et ont été déçus, nous avons préféré garder notre argent pour profiter quelques jours de plus des plages mexicaines en retournant au Mexique. Une fois de plus, ce n’est que notre avis et nos choix.

DSCF5025

La Havane

Se déplacer

De l’aéroport : 20 CUC avec un taxi officiel jaune (le prix est normalement de 25 CUC, on a un peu négocié). Environ 30 minutes de route pour se rendre dans la vieille ville. 

En ville : à pied ou en taxi. Il y a différentes sortes de taxi, les officiels, les taxis collectifs, les coco taxis (scooters), les taxis vélo qui ressemble à des tuk tuk. 

On n’a pas pris le bus, il semblait toujours archi bondé, sans clim, on a préféré marché et quand les distances étaient trop longues on a pris un taxi. Le coût des taxis est quand même élevé par rapport au coût de la vie. 

Où dormir ? 

L’idéal est de dormir dans une casa particular (chez des habitants). Nous avons dormi chez un couple de cubains adorables en plein centre de la vielle ville. C’est une amie qui m’avait adressé à eux et franchement c’était top. Ça se fait beaucoup comme ça ici, les touristes s’échangent les coordonnées dans maisons où ils ont séjourné. Beaucoup n’ont pas internet et ne sont donc pas référencés sur des sites de voyage. 

Nous avons payé 15 CUC la nuit (soit un peu moins de 15 euros). Nous avions une grande chambre avec salle de bain privée, la climatisation et la WIFI. Ce qui est très rare chez les cubains, internet n’étant que très peu accessible chez les particuliers. Nous avons pris aussi le petit déjeuner pour 5 CUC chacun et franchement c’était top : fruits frais, salade, avocat, jus frais, pain, thé, omelette… Le prix est imbattable pour la qualité de l’hébergement. 

Nos hôtes nous ont aussi aidé au quotidien quand nous cherchions une adresse, un transport, une casa particular dans une autre ville… Grâce à eux nous avons pu dormir à Trinidad et Vinales chez des connaissances pour les mêmes tarifs. Si vous êtes intéressés par leur contact, n’hésitez pas à m’envoyer un message sur Instagram, je vous les recommande les yeux fermés. 

DSCF5236

Où manger ? 

Dans les casas particulares : demandez à vos hôtes si vous pouvez payer pour qu’ils vous préparent à manger. Souvent ils sont ravis de le faire pour quelques CUC. Nous avons mangé le petit déjeuner vers 10h et n’avons pas mangé jusqu’au soir tellement c’était copieux. C’est un bon moyen de manger pour pas cher des produits frais (notre hôte allait au marché le matin acheter les fruits et les légumes)

Genio del Hamburguesia : un petit restaurant de burgers et jus frais en face de notre casa particular. On a eu du mal a trouver à manger végétarien et pas trop mauvais dans la vieille ville. Ici on a pu manger des burger, des frites de banane et de pomme de terre ainsi que deux jus de fruits frais pour moins de 10 CUC.

Camino del Sol : restaurant végétarien dans le nord de Cuba, près de la mer. Nous étions dans ce quartier un matin et en avons profité pour aller manger là bas. Ils font des pâtes fraîches que je vous recommande. Pour 5 CUC vous mangerez un délicieux plat de pâtes.

DSCF5161 

Rooftop du Gran Hotel Manzana Kempinski : pour une vue imprenable sur la place du Capitolio et sur les nombreux taxis colorés. Le coucher de soleil y est magnifique. La terrasse était en rénovation, nous n’avons pas pu voir la piscine, mais sur les photos Google, vous verrez ça a l’air dingue ! Les cocktails y sont chers pour Cuba (environ 6 euros), mais la vue vaut le coup.

DSCF5277

Bodegia del Medio : c’est le bar le plus connu de Cuba, la plupart des stars ayant visité La Havane, s’y sont rendus. Nous avons un peu été déçus, les mojitos sont loins d’être les meilleurs, surtout à 5 euros. Mais l’ambiance y est sympas, il y a un groupe de musique et beaucoup de monde devant à boire debout. C’est surtout un lieu mythique où se retrouvent les touristes, il est indiqué dans tous les guides touristique au même titre que les monuments historiques.

Je n’ai pas vraiment de bonnes adresses à recommander niveau nourriture, car j’ai trouvé ça très moyen un peu partout. Dites vous que vous ne venez pas à La Havane pour connaitre une gastronomie locale ou bien manger. Vous pourrez manger correctement, mais on ne va pas se mentir quand on est français, on trouvera forcément que les restaurants à Cuba ne sont pas top.

Les visites

La vieille ville (Vieja Habana) : promenez vous dans les ruelles de la vielle ville, c’est tellement dépaysant. Il y toujours du bruit, de la musique, des gens un peu partout. On dirait une fourmilière ! Pas étonnant de croiser le boulanger avec son chariot, des hommes qui jouent aux dominos sur un table au milieu de la rue, des enfants qui jouent au base ball et des femmes qui cuisinent avec la porte de chez elles ouverte. Descendez la rue connue Calle Obispo et puis aventurez vous dans les ruelles autour. C’est pour moi, la meilleure expérience à La Havane, vous ne pourrez pas trouver mieux que de vous perdre dans la vieille ville.

C’est ici aussi que vous trouverez les monuments historiques tels que le Capitolio, le Palais des Capitaines Généraux, le musée de la Révolution… La Plaza Vieja qui a été récemment rénovée. Le soir elle s’anime et c’est très sympa d’aller manger autour. La Plaza de Armas, au coeur de la vieille ville et la place de la Cathédrale sont aussi très sympas.

DSCF5070

Le Capitolio : tout proche du centre de la vielle ville, il est un monument incontournable à La Havane. Autrefois, il habitait le siège du gouvernement cubain.  Tout autour, de nombreuses voitures anciennes colorées, typiques de La Havane, parfait donc pour une photo souvenir.

DSCF5064

DSCF5137

Centro Habana :à l’Ouest de la vieille ville, ce quartier est très populaire. Moins touristique que Habana Vieja, faites y un tour, pour vous imprégner davantage de l’ambiance de La Havane. 

DSCF5327

A faire également :

Une promenade sur le Malecon : 8 kms de bord de mer entre la vieille ville et le quartier Miramar.

La Place de la Révolution : célèbre et symbolique pour les cubains, cette place est un peu éloignée de la vieille ville. Le soir, les portraits du Che Guevara et de Cienfuegos s’illuminent.

Le Castillo de Los Tres Reyes del Morro : ancienne forteresse d’où vous aurez une jolie vue sur la vieille ville. Pour y accéder, prenez le bateau depuis le terminal de Ferris pour 0,25 CUC.

Trinidad

DSCF5378

A 5h de route en voiture de la Havane, ou 5h30 en bus pour environ 25 euros, la ville colonial de Trinidad nous a bien plu. J’avoue que c’est un peu loin de La Havane mais si vous avez le temps, faites y une halte de 2 jours. A quelques kilomètres, vous pouvez aller vous baigner à la mer ou alors découvrir la nature environnante dans le parc naturel de Topes de Collantes.

Sur place, nous avons dormi dans une casa particular pour 15 euros la nuit. Il y en a partout et vous pouvez même arriver le jour même et trouver une chambre facilement.

Sur place visitez, la Plaza Major et la Casa de la Musica, arpentez les ruelles colorées et buvez un verre sur un rooftop avec vue sur les toits de la ville.

Pour manger, je vous conseille Taberna la Botija, il y a du choix, le service est efficace et les prix sont vraiment très abordables.

Si vous souhaitez aller visiter le parc de Topes de Collantes, je vous conseille de prendre une excursion, ça sera surement plus simple pour y passer la journée. Vous pouvez aussi y aller en taxi ou avec votre voiture et programmer votre journée seul. Sur place, vous pourrez randonner et vous baigner. Nous n’avons pas eu le temps d’y aller mais nous aurions peut être du.

C’est une petite ville et je trouve qu’on en fait vite le tour, mais l’ambiance y est très sympa et elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, alors n’hésitez pas à vous y arrêter.

DSCF5399

Cienfuegos 

Nous nous sommes ensuite rendus à Cienfuegos. De Trinidad, nous avons pris un taxi collectif et avons payé 10 CUC par personne. SI vous souhaitez le faire en bus, le prix est de 6 CUC par personne. En partant de la Havane, le prix est de 18 CUC.

DSCF5477

Cienfuegos est une ville portuaire du sud de Cuba construite par des français immigrés à Cuba. A Cienfuegos il n’y a pas grand chose à faire, à part se rendre dans le centre sur la place José Marti et admirer les monuments qui sont très jolis : le théâtre Tomas Terry, le Palais du Gouvernement, la cathédrale Purisma Conception… De cette place, vous pouvez prendre la rue San Fernando.

Nous avons ensuite pris un taxi vélo, et nous sommes allés du côté du Malecon (bord de mer), voir le Yacht Club, le Palazio Azul et le Palacio de Valle.

Nous n’avons pas été séduits plus que ça par la ville, si vous n’êtes pas loin et qu’elle est sur votre chemin comme nous arrêtez vous y une journée, mais pas plus, ça ne vaut pas le coup.

Nous avons dormi chez deux soeurs âgées trop mignonnes, leur maison était top, nous avions une immense chambre et une salle de bain privée pour 10 euros la nuit hors saison, le top. Le lien du Airbnb est ici

Varadero

Après être restés une nuit à Cienfuegos, nous devions allés à Playa Larga. Nous avons du changer nos plans, car il n’y avait pas de bus et nous avons décidés de zapper cette étape qui nous semblait finalement pas immanquable. Nous sommes donc allés directement à Varadero. Le bus coûte 20 CUC par personne. Nous n’avons pas pu avoir de bus, nous avons pris un taxi pour 50 CUC le trajet. J’avoue qu’on était un peu dégoutés d’avoir payé 50 euros de taxi. Surtout pour aller à Varadero, que nous n’avons pas du tout aimé.

C’est une station balnéaire sans grand intérêt, la ville n’a aucun charme, il n’y a que des hôtels des années 80, défraîchis et qui accueillent des touristes en quête de all inclusive. La plage est belle, mais on a vu tellement mieux, en plus il y avait des vagues donc c’était pas ouf ! Je conseille de ne pas y aller, vous ne raterez rien du tout !

Cependant, si vous souhaitez y aller, je vous conseille un petit restaurant italien super à Santa Clara, à 20 minutes de la plage. Vous pouvez d’ailleurs dormir là bas, les Airbnb ne sont vraiment pas chers. Le restaurant c’est Mama Mia, vous mangerez des pâtes pour 3 euros qui étaient très bonnes. Heureusement car ces deux jours ont été pour nous tellement longs ! On avait hâte d’être à l’étape suivante du voyage.

Vinales

Après Varadero, nous sommes allés en direction de Vinales pour 22 CUC le bus par personne. Le trajet a été très long, car il s’est arpenté très souvent, je dirais plus de 7h.

Vinales a été notre coup de coeur du séjour. Et heureusement que nous avons fini le voyage comme ça, car sinon nous aurions été vraiment déçus de notre road trip à Cuba.

Nous y avons passé 2 jours et 3 nuits. Ce parc national situé à l’Ouest de La Havane, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est un incontournable lors d’un voyage à Cuba. Couplé à une visite de la Havane sur 2 ou 3 jours, c’est l’idéal pour avoir un aperçu de la ville mais aussi de la campagne cubaine. 

DSCF5554

L’ambiance est y très différente des autres endroits que nous avons visité à Cuba. Vinales est connu pour ses grands espaces verdoyants, ses fermes agricoles, ses maisons colorés et sa douceur de vivre. On a adoré ! 

Où dormir

Nous avons séjourné chez des gens très gentils, chez qui nous avons dormi 3 nuits pour 45 euros. Notre hôte de la Havane avait réservé pour nous auprès d’eux. Si vous souhaitez leurs coordonnées vous pouvez me contacter sur Instagram en message privé. La plupart des casas coûtent moins de 20 euros la nuit. Il y en avait énormément, comme si chaque maison proposait une chambre à louer. Vous n’aurez aucun mal à vous loger, même en dernière minute, croyez moi !

Les excursions dans la campagne de Vinales

Nous vous conseillons de faire un moins ça, vous promener à pied ou à cheval dans la campagne au milieu des fermes agricoles. Nous avons trouvé un cubain dans le centre ville, la veille au soir qui proposait des excursions à cheval. Nous avons demandé de le faire à pied au lever du soleil et le lendemain matin il est venu nous chercher à 6h pour 10 CUC par personne. Nous sommes ensuite partis avec un fermier, découvrir la campagne, les champs, la vue sur les montagnes, les exploitations de café et la fabrique de cigare. Nous sommes arrivés au sommet au moment du lever de soleil après avoir marché 30 minutes de nuit, c’était magnifique, nous étions seuls. Ce moment nous a beaucoup plu et je vous recommande de partir tôt le matin, l’expérience n’en sera que meilleure.

Il nous a laissé 1h pour admirer le paysage, prendre des photos et profiter du moment, puis nous sommes redescendus vers une ferme où un cubain nous a expliqué comment ils faisaient le café local et une boisson à base de petites goyaves. C’était très intéressant, nous étions seuls avec lui et nous avons pu parler de beaucoup de choses avec lui. Nous sommes ensuite allés voir une fabrique de cigares, c’était cool ! Nous avons juste regretté de ne pas avoir vu la récolte des feuilles de tabac et le séchage mais je pense qu’il faut faire une excursion différente et peut être plus chère.

Vous pouvez également demander à vos hôtes de vous conseiller des guides pour ces excursions car je crois qu’ils sont beaucoup à la proposer. Impossible donc de passer à côté !

Vinales a vraiment été notre coup de coeur du voyage, à ne manquer sous aucun prétexte !

Mon plus précieux conseil pour conclure cet article, serait que vous intégriez Cuba à un voyage au Mexique, à Miami… Que vous ne passiez que 4 ou 5 jours à Cuba, lors d’un voyage autour des CaraÏbes. Finalement nous n’avons aimé que la Havane et Vinales qui se visitent très bien en 5 jours avec les transports. Trinidad aussi nous a plus mais faire 12h de bus aller retour pour ne visiter que Trinidad, ne vaut pas vraiment le coup. Beaucoup de personnes ont adoré leur voyage à Cuba, mais les attentes et les goûts de chacun différent et il est vrai qu’en terme de paysages nous sommes restés sur notre faim.

Beaucoup de choses nous ont déplu et c’est pourquoi je vous conseille vraiment de ne pas venir à Cuba 15 jours de France, mais plutôt quelques jours, en prenant comme nous un billet d’avion à 100 euros de Cancun si vous le pouvez. Afin de découvrir quelques facettes de ce pays si particulier, qui nous a réservé de très belles surprises, comme vous avez pu le voir !

Coralie

Suivez nous sur Pinterest en rejoignant notre compte : lien ici, ou en épinglant les photos présentes dans tous nos articles, dans vos tableaux Pinterest.

Retrouvez également nos autres articles road trip :

En Bavière

En Bretagne

Aux USA : en Utah

Aux Cinque Terre

Aux USA : en Arizona

En Croatie

En Ecosse

Laisser un commentaire