Voyager en van aménagé. Partie 1

Qui n’a jamais lu le mot si employé de nos jours : « vanlife »? Ce mot qui signifie tout simplement : la vie en van, et qui en fait rêver plus d’un, est devenu un véritable phénomène de société. Combien rêvent de vivre l’expérience de vacances en van aménagé? Et combien s’imaginent même tout plaquer pour partir vivre sur les routes à bord d’un véhicule aménagé? Ce mode de vie autrefois réservé aux plus « hippies », séduit aujourd’hui même les moins aventuriers. Il n’est même plus question de posséder un combi vintage aux couleurs flashy parfaitement aménagé. Un simple lit dans un fourgon, ou un matelas à l’arrière d’un break, suffit maintenant à dire qu’on vit la « vanlife ». Ce mode de vie est maintenant accessible à tous à condition d’aimer un minimum l’aventure (et d’avoir un peu de sous pour se lancer, ça va de soi!). 

EJ4A0101

Après mon road trip en Islande, j’ai découvert un mode de voyage différent de celui que j’avais connu jusqu’ici. Nous avions loué un 4×4 et certaines nuits nous dormions dedans, dans un confort plus que rudimentaire. Même si l’expérience s’est avérée rude et pas des plus agréables, j’ai eu comme une révélation : je voulais désormais voyager comme ça. Proche de la nature, avec plus de liberté, des contraintes certes mais qui en contrepartie apporte une telle expérience de voyage. Nous avons continué d’explorer les grands espaces : le Canada, la Norvège, l’Ecosse… en campant et on s’est promis que ça serait désormais notre façon de voyager. Alors même si on adore aller dans des hôtels confortables et se faire plaisir en voyage, c’est incomparable avec nos expériences plus roots. Il y a deux ans on s’est lancé et on a acheté notre van, qu’on a fait aménagé. On était si pressés de partir avec, que très vite on a commencé à partir tous les week ends proche de chez nous. On adorait tellement ça, qu’on dormait même dedans certains soirs après le travail à quelques kilomètres de chez nous. On a commencé aussi à partir pour de plus longs trajets et périodes. On a fait un road trip en Italie pendant 15 jours, on a parcouru le Sud Ouest français, on est allés en Corse puis dernièrement on a passé 2 mois à travers l’Europe. La « Van Life » est très à la mode, on voit partout des gens voyager comma ça, à la télévision, dans les magazines, sur Instagram… que forcément ça donne envie à beaucoup.

Mais est ce que c’est si bien qu’on l’imagine ??

EJ4A4313

Le van aménagé c’est la solution idéal pour voyager facilement, à moindre coût et se sentir partout chez soi. Amateurs de nature, de grands espaces et d’aventures, le van aménagé est la meilleure façon de voyager ! Je vais parler ici des avantages à voyager en van et vous donner toutes les clés pour réussir cette superbe expérience ! 

La différence entre camping car et van aménagé

Moins gros, le van passe partout (ou presque), il est moins reconnaissable, même si maintenant que les fourgons aménagés sont devenus très communs, on les reconnait beaucoup plus qu’avant. 

Le van est plus discret et très maniable que le camping car, qui reste quand même très imposant et assez difficile à conduire, surtout quand on a pas l’habitude ! Avec un van aménagé il est possible de conserver le confort d’un camping car avec un peu moins de place c’est certain, mais avec tellement plus d’avantages. Il est plus facile de circuler et  de stationner dans les villes et les villages. Pour nous, c’était un critère essentiel puisque lors de nos week-ends ou road trips nous voulions absolument visiter des villes et pouvoir se garer dans des parkings souterrains ou passer sous des portiques.

Au Cap Ferret et aux alentours, il est parfois très difficile d’accéder aux plages avec des vans ou des campings cars hauts car il y a beaucoup de portiques. Quant aux Cinque Terre en Italie, les parkings sont minuscules et même avec un petit van on a parfois galèré à se garer. 

_J4A4706

Seuls les vans de moins de 2 mètres passent vraiment partout : c’est pourquoi nous avons pris le nôtre d’1m90 de hauteur. Il existe cependant des vans tout aussi hauts que les camping cars, après chacun doit choisir son van en fonction de ses besoins et de ses contraintes. 

La consommation et la puissance du véhicule sont aussi des points à ne pas négliger quand on fait son choix. Notre van consomme très peu d’essence et nous faisions presque 1 000 kms sur l’autoroute avec un plein. Il est récent du coup, nous avons fait des milliers de kilomètres sans un seul problème technique, il avance bien et nous pouvons rouler assez vite sur les autoroutes et monter des routes de montagne, là où un camping car éprouverait des difficultés et consommerait beaucoup d’essence. 

Le van aménagé peut servir de voiture pour la vie de tous les jours. Nous avions choisi notre van pour pouvoir travailler, déménager et pouvoir aussi partir très facilement sur un coup de tête en week-end. Chose qu’il est impossible de faire en camping car, le mobilier est fixe, la place disponible est réduite. Nous n’avions que notre van comme véhicule du quotidien et c’était parfait car il était très maniable, petit et pratique. Si vous avez un camping car, il faut posséder à côté une voire deux voitures en plus, donc plusieurs assurances, de la place pour stationner etc…

Avec un van vous aurez le charme du peu de confort qui le rapproche davantage du camping sauvage. C’est ce que nous aimons le plus avec le van aménagé, c’est ce côté proche de la nature, on peut dormir seuls dans la forêt, au bord d’une rivière… parfois faire un feu, manger en pleine nature le soir. En camping car, vous êtes souvent obligés d’aller sur des aires ou dans des campings et être avec beaucoup d’autres camping cars, c’est pas le même charme !

fullsizeoutput_1ca9

Le prix : un van aménagé ou à aménager coûte moins cher qu’un camping car tout confort même si maintenant certains vans coûtent très chers. Mais finalement, ces vans  ressemblent beaucoup aux camping cars et s’éloignent des petits vans aménagés qui à la base séduisaient tant ! 

Pour moi, le points négatif du van par rapport au camping car serait l’espace de vie plutôt petit et donc en hiver il n’est pas très pratique de voyager en van, surtout quand il pleut et qu’on aimerait bien rester à l’intérieur. De plus, d’un point de vue isolation, je reste convaincue que le camping car est plus agréable par grand froid ou grande chaleur. Les campings car ont souvent la climatisation, le chauffage et une bonne isolation.

fullsizeoutput_11ec

Les vans aménagés sont-ils l’avenir des camping cars ? Les fourgons aménagés représenteraient maintenant 1 camping car sur 4. Ces chiffres sont en augmentation perpétuelle depuis quelques années. Il semblerait donc que oui, même si une partie des voyageurs préfèrent encore le confort et le charme du camping car. 

*****

La réglementation

Source : www.vanlifemag.fr

Pour entrer en conformité avec la législation européenne, la France a fait évoluer son contrôle technique. Depuis 20 mai 2018, il est devenu plus scrupuleux, plus long et plus coûteux. Une nouvelle règle concerne directement les fourgons aménagés: l’obligation de les faire homologuer en VASP (Véhicule automoteur spécialisé de PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes).

Avec l’introduction du nouveau contrôle technique, la première contrainte qui s’impose aux propriétaires de vans et fourgons aménagés est l’obligation de mettre en conformité le certificat d’immatriculation avec le type du véhicule. Il faut donc désormais faire passer votre fourgon aménagé en carte grise VASP (Véhicule automoteur spécialisé de PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes) pour pouvoir passer le contrôle technique avec succès.

Cette mise en conformité vous garantira les différentes normes en vigueur (aucun danger lié aux installations de gaz et d’électricité, par exemple) et permettra d’éviter le contrôle antipollution annuel.

Selon la loi, les véhicules concernés par une carte grise VASP sont les “véhicules à moteur de transport de personnes ou de transport de marchandises aménagés en un véhicule dans lequel sont installés des sièges, une table, un coin cuisine, des lits ou des couchettes obtenues en convertissant (ou pas) les sièges et des espaces de rangement”.

_J4A4007

Nous n’étions pas concernés par cette loi car notre van n’avait qu’un lit et des rangements fixes mais qui ne nécessitaient pas de convertir des sièges existants en couchette. Nous n’avions pas d’installation électrique ou de gaz, ce qui vous oblige à le faire homologuer VASP quoi qu’il arrive. Nous n’avons donc pas eu à changer notre carte grise après l’avoir aménagé et nous l’avons fait passer au contrôle technique sans aucun problème. 

*****

Pourquoi les virées en van nous séduisent tant ?

La liberté

Voilà le premier mot qui me vient à l’esprit quand on me demande pourquoi j’aime voyager en van. C’est ce sentiment d’être libre d’aller où l’on veut sans se dire que tel soir à telle heure on devra être dans un hôtel réservé deux mois à l’avance. J’adore partir sur un coup de tête, j’aime aussi ne pas trop prévoir où nous serons le lendemain. C’est comme çà que j’aime voyager, sans prise de tête, sans contrainte. On est libres de rester plus de temps à un endroit ou alors de partir si il ne fait pas beau ou qu’un lieu ne nous plaît pas. Lors de notre dernier road trip en Europe, nous n’avons pas eu de chance avec le temps et nous avons du changer nos plans chaque jour et nous adapter. Nous n’aurions jamais pu le faire si nous n’avions pas voyagé en van. Nous avons pu abréger certains lieux, visiter des villes pas au programme, intégrer des étapes à notre itinéraire. On a pu voyager au gré de nos envies, de notre fatigue, du temps et de la nature. 

fullsizeoutput_1d20

Les spots de rêve

Je pense qu’on est avant tout, tous séduits par ces milliers de photos qui défilent sur les réseaux sociaux de vanlifers, qui se réveillent face à la mer ou la montagne, qui allument des feux de camps au bord des rivières ou qui jouent de la guitare face au coucher du soleil. J’avoue avoir été moi aussi séduite par tout ça avant de me lancer dans cette aventure, et il est vrai que je rêvais de ces réveils ou de ces nuits à la belle étoile. Mais il est vrai, que très souvent la réalité est toute autre et qu’il faut se méfier de ces photos qui sont très souvent des mises en scènes réfléchies à l’avance (j’avoue l’avoir déjà fait pour mes photos aussi)

_J4A3900

Les réseaux sociaux

On en revient aux réseaux sociaux et particulièrement à Instagram et Pinterest sur lesquels défilent toutes ces photos de vie en van. On a tous rêvé devant ces comptes qui partagent la vie des vanlifers du monde entier, en se disant « j’adorerai faire ça moi aussi ». Les réseaux sociaux ont joué un grand rôle dans le développement de ce mouvement et dans le marché grandissant des vans aménagés. Des chaînes You Tube ont également vu le jour, on peut y suivre des couples, des familles, des gens seuls à travers leurs aventures en van aménagé. De quoi donner envie aux moins aventuriers d’entre nous. 

fullsizeoutput_1d69

Les économies

Le but de tous les passionnés de voyage, c’est de pouvoir voyager souvent, de voir le plus de belles choses tout en dépensant le moins de sous possible. C’est la promesse du voyage en van aménagé. C’est aussi pour ça que beaucoup se tournent vers ce mode de voyage. Il est ainsi possible de combiner le transport et le logement en ne dépensant finalement que de l’essence et parfois des nuits en camping. Une économie énorme quand on sait qu’une nuit peut coûter entre 50 et 150 euros, quand on voyage à travers l’Europe. 

Si vous faites le calcul, en imaginant payer 70 euros par nuit pendant 1 mois de voyage en logements Airbnb ou hôtels (ce qui est quasiment impossible dans certains endroits d’Europe où nous sommes allés), nous aurions dépensé plus de 2000 euros. En logeant une fois par semaine à l’hôtel et 2 fois par semaine en camping nous dépensions environ : 600 euros par mois. Les coûts peuvent être largement réduits si vous êtes autosuffisants et si à notre différence vous avez un peu plus de confort et donc aucun besoin d’aller parfois à l’hôtel. En étant totalement en autonomie et dans un van très confortable il est possible de dépenser bien moins de 500 euros pour 1 mois de road trip. Je ne parle pas ici de la nourriture ou des dépenses annexes. 

EJ4A4034

Certains vanlifers ne dépensent pas d’argent ou presque pas durant tous leurs déplacements car si ils sont autosuffisants en électricité et en eau et qu’il est possible de remplir les réservoirs facilement, il n’est ainsi pas nécessaire d’aller dans des campings. 

*****

Pourquoi et comment acheter un van?

Pour quel usage

J’étais déjà assez fan du voyage en tente. On était partis en Islande et on dormait un peu dans notre voiture, puis en Norvège en tente et au Canada aussi. Du coup je voulais absolument continuer à faire ça mais de façon plus régulière et plus confortable. C’était donc pour moi une option parfaite. Comme nous étions restaurateurs, ,nous avions besoin d’une voiture assez grosse pour charger des légumes et des fruits chaque semaine. Nous avions donc besoin d’un véhicule qui pourrait servir pour le travail et les loisirs. Je vous conseille de réfléchir à l’usage que vous en ferez, si vous l’utiliserez souvent ou pas. Si c’est juste pour une ou deux fois par an, mieux vaut en louer un pendant vos vacances. 

Comment s’y prendre

Nous avions donc réfléchi à nos besoins, nos envies et notre budget. Nous voulions un véhicule peu ancien pour ne pas être embêtés par de la mécanique à l’autre bout de l’Europe. Nous voulions aussi un tout petit van pour passer dans toutes les villes et villages car nous ne voulions pas passer à côté de jolies choses en voyage. Nous voulions aussi l’aménager selon nos envies et nous avons donc choisi un véhicule non aménagé. Nous avons défini notre budget, puis nous avons commencé à regarder les modèles qui se faisaient d’abord sur le net. Nous sommes ensuite allés chez des concessionnaires pour les voir en vrai et se rendre compte de la taille et de l’aménagement intérieur possible. 

Lequel choisir ?

Pour le choix du van, je dirais qu’il est propre à chacun puisque les critères qui vont entrer en compte seront : 

  • la taille 
  • le style
  • le budget 
  • aménagé ou non 
  • avec enfant ou pas 
  • pour quel type de destination 
  • neuf ou d’occasion, récent ou ancien

Posez vous et répondez à tout ça avant de vous lancer dans des recherches, car maintenant il y a beaucoup de modèles à tous les prix. 

Je vais vous donner mes conseils pour choisir son van. Alors mon premier conseil est d’en prendre un pas trop vieux, avec un moteur en bon état et pas trop de kilomètres. C’est certain qu’un combi Volkswagen orange avec des petits rideaux c’est trop beau et ça fait rêver, mais c’est aussi un tas de problèmes mécaniques, aucune isolation contre le froid et la chaleur et surtout c’est un poids mort sur la route !!! 

Ne privilégiez donc pas l’esthétique mais plutôt la qualité et le côté pratique, car au delà des photos Instagram, ça ne sera que des problèmes et un confort très limité. Le but de la vie en van c’est avant tout de profiter sans trop de problèmes ! J’ai très souvent vu des gens qui avaient eu des problèmes avec leurs vieux vans, qui ont du rentrer ou dépenser une fortune pour le faire réparer. 

Mon deuxième conseil c’est d’en prendre un pas trop gros, pour être libres d’aller où vous voulez car la vie en van c’est surtout ça : aller partout, explorer, pouvoir visiter des lieux et dormir un peu partout. Si vous êtes un peu aventurier, que faire pipi dehors et cuisiner avec un réchaud à gaz ne vous effraie pas, alors prenez un petit van avec peu d’aménagements intérieurs et privilégiez le côté voyage au plus près de la nature. Si au contraire vous voulez un bon confort, essayez de trouver un modèle assez compact avec une tente de toit pour pouvoir avoir une cuisine dans l’habitacle. 

Mon troisième conseil est d’en prendre un déjà aménagé si vous n’êtes pas trop bricoleur et si vous n’avez pas beaucoup de temps et de place. Nous n’avions ni la place et le temps et nous l’avons fait faire par un menuisier avec des plans que nous avions imaginé. Mais notre van n’a ni eau et électricité, c’est pour ça que nous avions pu faire comme ça, sinon nous n’aurions pas pu le faire nous même. Il existe maintenant, dans certaines régions des garages qui sont capables de vous aménager un fourgon. Il est aussi possible de trouver des professionnels qui se sont spécialisés dans l’aménagement de van. Je vous partage ce lien qui donne des noms et adresses d’aménageurs de vans sur mesure : http://www.vanlifemag.fr

Vous pouvez aussi trouver des kits d’aménagement tout faits via ce lien : http://www.vanlifemag.fr

Quels modèles et quelles caractéristiques? 

Pour ce qui est des modèles, les plus connus sont les Westfalia Kepler, les Volkswagen California et Transporter avec leur toiles de toit qui leur donne un super look et un côté pratique indéniable. Ces vans sont superbes pour voyager à 2 ou plus, ils sont compacts, discrets et moi je les trouve plutôt cools ! Vous pouvez aussi trouver des fourgons à aménager.

Les plus compacts, parfaits pour les petites escapades et les plus aventuriers d’entre vous. Voilà quelques exemples : 

Citroën Jumpy : il est le cousin du Peugeot Expert ou du Fiat Scudo. Sa troisième génération, lancée en 2016, est le Citroën Space Tourer.

  • 3 longueurs : 4,6 m / 4,9 m / 5,3 m
  • 2 hauteurs : 1,89 m / 1,95 m
  • volume : 5,5 m3 à 6,6 m3
  • prix : à partir de 30 550 € neuf / à partir de 12 500 € d’occasion. 

Peugeot Expert : Nouveau modèle en 2016. Plusieurs versions : normal, standard, long.

  • longueurs : 4,60 m / 4,95 m / 5,30 m.
  • hauteur : 1,90 m
  • volume de 5,1 m3 à 6,6 m.
  • prix neuf à partir de 29 000€ (standard) ou 32 000 € (long) / à partir de 14 000 € d’occasion. 

Renault Trafic : 

  • 2 longueurs : 4,99 m / 5,39 m
  • 2 hauteurs : 1,97 m / 2,49 m
  • volume : 5 m3 à 9 m3
  • prix : à partir de 28 000 € neuf / à partir de 15 000 € d’occasion

Opel Vivaro :

  •  longueurs : 4,78 m / 5,18 m.
  • hauteur : 1,97 m / 2,50 m
  • volume : de 5 m3 à 8,4 m3.
  • prix : à partir de 28 000 € neuf / à partir de 15 000 € (occasion)

_J4A5322

Les plus grands, parfaits pour les longs voyages : 

Fiat Ducato :

  • 4 longueurs : 4,96 m / 5,41 m / 5,99 m / 6,36 m
  • 3 hauteurs : 2,25 m / 2,52 m / 2,76 m
  • volume : 8 m3 à 17 m3
  • prix : à partir de 32 172 € neuf / à partir de 19 000 € d’occasion

Mercedes Sprinter : la 3e génération est sortie en 2018

  • 3 longueurs : 5,26 m / 5,93 m / 6,96 m
  • 2 hauteurs : 2,36 m / 2,63 m
  • volume : 7 m3 à 17 m3
  • prix : à partir de 28 000 neuf / à partir de 15 000 € d’occasion

Peugeot Boxer : il dispose des mêmes caractéristiques que le Fiat Ducato. Décliné en 4 longueurs et 3 hauteurs, il dispose d’un large choix de versions. 

Ford Transit :

  • 3 longueurs : 5,53 m / 5,98 m / 6,70 m
  • 2 hauteurs : 2,49 m / 2,72 m
  • volume : 9,50 m3 à 15 m3
  • prix : à partir de 26 000 € neuf / à partir de 20 000 € d’occasion

Enfin, je vous conseille vivement de vous soucier de l’isolation. C’est très important, qu’elle soit faite ou à faire, ne négligez pas cela. Si votre van est mal isolé vous aurez très froid en hiver et vraiment très chaud en été et vos escapades seront gâchés. Alors pensez y !!!

 

J’espère que ce premier article sur la vie en van vous aura plus, je vous laisse avec le lien du la deuxième partie : Voyager en van aménagé 2ème partie 

Coralie

Suivez nous sur Pinterest en rejoignant notre compte : lien ici, ou en épinglant les photos présentes dans tous nos articles, dans vos tableaux Pinterest.

Retrouvez aussi mon article sur le camping aux USA

 

7 commentaires sur “Voyager en van aménagé. Partie 1

  1. Quel article incroyable, avec beaucoup de précisions et surtout les réalités « non Instagramable » de la vie en van. Ca m’éclaire beaucoup et m’aide à préparer mon projet futur, merci Coralie !!

  2. Coucou voilà un article très intéressant 😁je fais partit de la trame vanlife nous avons un VW California (isolé et aménagé par nos soins)et nous devons faire une VASP qui est en cours de papier mais nous partons un weekend sur 2 ( pas le choix je travaille 1 sur 2😭) mais quand nous pouvons nous partons avec nos 2 enfants et notre labrador sur les routes nous avons fait un road trop l’été dernier au Portugal c était génial. Je rêve de partir plusieurs mois a l’aventure mais travail oblige c’est assez frustrant surtout quand on a la bougeotte et l’envie de découvrir le monde en famille 😨😁

Laisser un commentaire