Lache prise Girl !

Comme Gaëlle nous le rappelait avec brio la semaine dernière dans son article ( si tu ne l’as pas encore lu, tu loupes quelque chose !) la femme d’aujourd’hui est très souvent surmenée.
Culpabilité féminine dans son rôle de maman/épouse/intendante de la famille, désir de prouver au monde qu’elle est capable de réussir l’impossible dans son travail et d’être la meilleure maman du monde. Sans parler des insomnies, de l’anxiété, du post partum, de la ménopause, du syndrome pré menstruel etc…
STOP !

*****

Les femmes sont plus surchargées que les hommes et ont deux fois plus de risque de burn out.
Pour rappel,  le Burn out est la dernière étape du surmenage, elle se traduit par un épuisement physique et émotionnel intense. En gros, un matin tu n’arrives plus à te lever et cela pouvant durer des jours, des semaines et même des mois.
Le burn out est un épuisement professionnel mais c’est aussi, à mon sens, la somme de toutes les pressions personnelles, qui, ajoutées au travail, rendent les femmes plus vulnerables à mon sens.
Tu te sens démotivée face à la charge de travail,  Irritable, colérique, frustrée, incompétente? Tu n’as plus confiance en toi, est anxieuse et inquiète et tu pleures souvent ? Tu n’as qu’une envie,  t’isoler? Alors prend garde à tous ces signes, il est grand temps de réagir.
Si tu ne te sens pas encore concernée par tous ces signes , il temps d’agir avant de l’être !
adult-bed-equipment-983822

*****

LACHE PRISE

C’est si simple et si compliqué à la fois mais tu es le seul maitre à bord, la seule personne qui t’impose tes propres limites et la seule capable de lâcher du lest quand il le faut.
Lâcher prise mais qu’est ce que ça veut dire?
Perdre son énergie à tout vouloir contrôler peut nous rendre complètement dingue, il est grand temps de s’affranchir du regard des autres. Parce que oui, tout est question d’estime de soi et de regard de l’autre dans notre quotidien.
Il s’agit concrètement de laisser de coté ce qui nous empêche de nous sentir bien, ce n’est pas être lache, c’est décider consciemment de le faire. Pour se sentir mieux.
Le Lâcher prise est une libération, le stress qui s’envole, ce qui nous permet de vivre le moment présent pleinement.
Cessons donc de nous imposer cette pression permanente.

*****

Mais comment fait-on pour lâcher prise ?

  • Commencer par identifier tout ce qui vous stresse au quotidien
  • Faire une liste de ce qui vous rend anxieuse, ce qui vous met en colère et vous oppresse
  • Faire une seconde liste de ce qui, au contraire, vous apporte du bonheur et qui est réellement important dans votre vie
  • Une fois identifiées, il s’agit de remettre les choses qui vous rendent heureuse au coeur de vos priorités et de lâcher du lest sur le reste
  • Posez vous les bonnes questions et relativisez : Suis je obligée de faire ceci maintenant ? Est ce plus important que le reste ? Est ce vraiment nécessaire ou est ce moi qui me l’impose ?
  • Apprenez à vous écouter et à déconnecter lorsque c’est nécessaire, reposez-vous si vous êtes fatiguée, coupez votre téléphone si cela vous stresse.
barefoot-beach-blur-296879

*****

Depuis quelques temps, je fais un certain travail sur moi pour Lâcher prise et mes amies aussi d’ailleurs

Elyssa blogueuse lifestyle

  • Les horaires: je suis du style à toujours vouloir être à l’heure, voire même en avance. Il m’arrivait de me mettre dans tous mes états par peur d’être en retard. J’ai lâché prise sur le sujet. J’ai un enfant et je fais ce que je peux, je relativise, est ce vraiment la peine de me stresser, de presser ma fille en lui répétant vite, vite, vite tous les matins ? Si j’arrive 5 minutes en retard, ça peut arriver et ce n’estpas si grave. Inutile de me stresser dès le matin pour si peu.
  • Dans le même registre, j’ai arrêter de vouloir arriver tirée à quatre épingles à l’école le matin pour déposer ma fille. Concrètement, force est de constater qu’à part moi, tout le monde s’en fiche royalement que je sois maquillée ou coiffée pour accompagner Ella au portail. J’ai fait le point et préfère prendre 15 minutes de plus pour déjeuner avec ma fille le matin plutôt que 15 minutes à me maquiller. Puisque j’ai la chance de pouvoir le faire plus tard, pourquoi m’imposer une pression inutile.
  • La panière de linge est pleine, la chambre d’Ella n’est pas rangée tous les jours et la table du salon ressemble à un champs de bataille ? oui. La terre va t elle s’arrêter de tourner ? Non. N’en déplaise à certains,  je préfère passer une heure à faire de la trottinette avec ma fille, prendre un bain avec elle ou encore prendre du temps pour moi et aller faire 2 heures de sport que de passer deux heures par jour à ranger et faire le ménage. La maison est propre c’est le plus important,  le rangement,  je le fais le soir quand Ella est au lit.
  • Ma fille veut enlever son pantalon et finie trempée à chaque fois qu’on va se promener à la plage, elle met du sable plein la voiture ? Et bien tant pis ! On a qu’une seule enfance et je veux qu’elle en profite. Les enfants rêvent de vivre tous plein d’aventures et ce n’est pas à nous parents de leur interdire de vivre parce que ça pourrait nous ennuyer ou parce on est maniaques. Il est temps de retrouver son âme d’enfant  les laisser vivre.  Quand Ella me demande quelque chose, au lieu de dire automatiquement non, je me pose réellement la question et pense à elle avant de penser à moi.
  • J’ai décidé d’arrêter de répondre à la minute à chaque personne qui m’envoie un texto ou un mail ou même m’appelle. Le téléphone était devenu très anxiogène chez moi, je travaille toute la journée dessus. Avec,  Je répond à mes mails, prends les appels, retouche mes photos et l’utilise encore pour d’autres tâches professionnelles alors lorsque les appels et messages persos viennent se rajouter à tout ça,  ça devient vite trop chronophage. J’ai donc  pris des dispositions, j’ai désactivé les notifications fb, Instagram, etc… Je ne vois donc plus les messages défiler et ne les consulte que lors de mes pauses. On ne peut pas être disponible 24 heures sur 24 et être efficace au boulot.

 

Gaelle Lamoureux blogueuse lifestyle

Il y a un an je vivais une pression de dingue dans mon travail. Camille n’était pas scolarisée et j’avais une place deux jours par semaine en crèche. Travailler avec son enfant à côté c’est à la fois incroyable car on ne loupe rien et l’angoisse parce que professionnellement il faut tenir la barre. Je me levais à 4h du mat pour travailler tranquille ! Un pression permanente.
J’ai  lâché prise sur le ménage et le rangement de ma maison. Ce n’était vraiment plus une priorité pour moi. Ma Salle est Bagdad ? Oui et bien ma fille a joué toute la journée dedans pendant que je travaillais à côté. Ce n’est pas grave. Mon linge qui s’accumule? Je préférais dormir ou jouer avec Camille. J’ai accepté, j’ai lâché prise. Ma maison n’était pas parfaite tous les jours, et alors ?
Je me suis sentie clairement mieux (Libérée, délivrée). Forte de ce premier lâché prise, j’ai enchainé sur d’autres (horaires, week-end, …).

Coralie Ferrero blogueuse lifestyle

Mon plus grand lâcher prise à été le jour où j’ai décidé de tout arrêter, de vendre mon restaurant, de ne plus travailler, de m’accorder une pause. Cela faisait plus de 6 ans que je travaillais comme une acharnée, alors oui j’adorais mon travail, je suis consciente d’avoir accompli des choses superbes et d’avoir eu de la chance de réaliser ce rêve que beaucoup aimerait voir se réaliser (avoir son entreprise et qu’elle marche). Mais au delà de la réussite professionnelle, de l’épanouissement au travail, de travailler par passion et de gagner ma vie, j’avais oublié ce que c’était qu’être libre. J’ai voulu retrouvé cette liberté, celle de ne pas avoir à penser au lendemain et aux autres. Ne pas PENSER au menu que j’allais devoir inventé pour la semaine suivante, à l’employé qui allait encore nous planter un matin, au client qui serait insatisfait et mettrait un mauvais commentaire sur Google, aux factures qui s’accumulaient et à cette fatigue tellement intense qui me bouffait.
Avec les années j’ai appris à LÂCHER PRISE en écoutant mon corps qui ne tenait plus trop le coup avec mes 60h de travail debout sans m’asseoir. J’ai fait 2 séances de kiné par semaine, je me suis inscrite au pilates, j’essayais d’aller me faire masser une fois par mois et je n’allais pas travailler si je me sentais trop épuisée ou à bout de force.
J’ai appris aussi à ne plus me stresser pour rien , en ne regardant plus les avis de mes clients sur internet, en essayant toujours de positiver même quand certaines situations étaient difficiles. Et j’ai surtout toujours essayé de me dire que ça n’était qu’un travail, qu’une carrière professionnelle et de l’argent et que la vie ça n’est pas ça !!! La vie c’est avant tout vivre pour soi, vivre pour sa famille et ses amis, s’écouter, ne pas aller au delà des limites, écouter son cœur et réaliser des rêves.
J’ai pris conscience de ça il y a quelques temps et je me suis dit que peu importe l’avenir, le présent c’est maintenant ! Il faut VIVRE tant qu’on est en vie, tant qu’on est en bonne santé tant qu’on se sent en forme pour réaliser ce qu’on a toujours voulu. Mon rêve c’était de voyager, de parcourir le monde avec Ben alors oui j’ai tout plaqué pour vivre ça ! J’ai pris un risque en arrêtant tout, en laissant derrière moi un commerce qui cartonnait, une vie dont beaucoup rêverait mais qu’est-ce? A côté de la liberté de me lever chaque matin en me disant que je ne dois rien à personne, que je peux faire ce que je veux, aller ou je veux et avec celui que j’aime. L’argent ne fait pas tout, une fois malade ou mort, l’argent n’ira pas dans notre tombe, je me le répète sans cesse car j’ai peur qu’un jour tout s’arrête. Je veux avoir des frissons, des étoiles pleins les yeux, je veux avoir peur, je veux me sentir vivante !!! Alors arrêtons de nous mettre des barrières, de nous dire que ça n’est pas possible, qu’on y arrivera pas, qu’on est pas assez comme ci ou comme ça, arrêtons de penser au regard des autres et VIVONS !
Vous l’aurez compris, la société nous impose déjà assez de pression pour que nous devions en rajouter nous même. Il est grand temps de se recentrer sur l’essentiel, nos proches, notre bien être et vivre le moment présent. 

N’hésitez pas à nous partager en commentaire les sujets sur lesquels vous avez ou voulez lâcher prise vous aussi .

12 commentaires sur “Lache prise Girl !

  1. Merci pour votre article remplie de courage, bienveillance et de force !
    Vos mots sont une source de remise en question et à la fois d’encouragement à nous sentir mieux, à nous sentir libre et aller dans la voie du bonheur.

    Merci beaucoup les filles, je vous en suis reconnaissante 🙏.

    J'aime

  2. Merci les filles pour cet article tellement vrai… et tellement déculpabilisant. Ça m’encourage et me motive pour essayer de travailler sur moi même. Le lâcher prise est pour moi quasi impossible pour moi. Je n’arrive pas à me l’accorder alors que je sais bien que cela m’apaiserait tellement. Merci pour vos mots et à très vite dans une nouvelle lecture.

    J'aime

  3. Merci d’évoquer un sujet au cœur de notre société, des préoccupations des personnes, comment le définir pour soi ?!? Ce n’est pas simple ! Chaque jour je le travaille, le questionne auprès de mes patients en tant que psychologue !
    Prenons le temps de définir nos émotions, de se centrer positivement sur soi et de réconcilier corps et esprit.

    J'aime

  4. Cet article fait tellement du bien!
    Je crois que je vais l’imprimer et le relire tous les jours jusqu’à ce que j’arrive à lâcher prise à 100% lol

    J'aime

  5. Slt ! Arf pour ma part le lâcher prise concernerait : la maman parfaite / l’alimentation de ma fille que je veux saine et adaptée à ses besoins ( connaissance des aliments qui lui font du bien et ceux qui lui font du mal) / mon alimentation adaptée à mes intolérance, mon bien être physique / ma vie actuelle et celle que je m’imaginais avoir pour ma fille…ca fait déjà un paquet de choses ahah je crois que je vais tester votre exo (listing des choses sur lesquelles je ressens une pression que seule moi je me mets / et des choses par lesquelles je me sens VIVRE) 🙂

    J'aime

    1. Bonsoir,

      Bravo pour ce blog et cet article!

      Je viens également de voir le vlog d’Elyssa avec le témoignage de Sabine. Je tiens absolument à la féliciter sur sa très belle perte de poids. C’est très difficile et je sais ce c’est car je passe par là. Alors bravo à elle aussi.

      Je vous souhaite le plus beau!

      Anna

      Aimé par 1 personne

  6. Cet article me fait me remettre en question… je ne sais pas si j’en saurais capable, car pour moi au contraire la maison en désordre ou ne pas respecter les horaires est une source de stress… Alors oui je suis toujours mon planning à la lettre et je suis relativement sous pression, mais je ne crois pas que je sois capable de lacher prise la dessus, car sans ce serait pire??

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s