Le cycle éternel

Sachez qu’en pénétrant dans cet article, vous allez entendre parler de minou, de sang, de règles, de culotte, mais aussi et surtout d’alternatives aux protections féminines jetables. Hommes sensibles s’abstenir. Le cycle menstruelle de la femme est encore très tabou et pourtant chaque femme vit ce chamboulement tous les mois avec tout ce que ça entraîne (la mauvaise humeur et l’irritabilité en prime). C’est pourtant le point de départ de la vie. 

Gaëlle et moi, serons donc vos guides pendant ces quelques minutes de votre temps libre, pour vous expliquer comment rendre ce moment pas très glamour et réjouissant, finalement plus si barbant que ça. On vous explique tout sur comment rendre nos règles moins contraignantes et zéro déchet !

*****

_J4A7127

LES MENSTRUATIONS : LE CONSTAT

On a pris conscience récemment, en changeant de plus en plus notre façon de consommer, qu’il n’était plus possible de jeter autant de protections périodiques chaque mois durant autant d’années. Il fallait donc agir pour le bien de la planète, de notre vagin et de nos porte monnaies. Mais tout d’abord parlons chiffres : 

Les menstruations c’est :

  • 20 kg de déchets par an et par femme, 800 kg en une vie (flippant).
  • 450 cycles menstruels dans la vie d’une femme.
  • 5 € de protections hygiéniques par femme par mois voir 10 € quand elles sont de meilleure qualité soit 2500 € en 40 ans de règles .
  • 12 000 tampons hygiéniques imposés à nos vagins durant notre vie.
  • 3000 c’est le nombre de jours où une femme a ses règles dans sa vie, soit environ 8 ans (rien que ça!).
  • 25 l de sang perdu en 40 ans de règles (on s’imagine l’équivalent en bouteilles, ça fait pas rêver).
  • 30 % des femmes déclenchent une allergie aux serviettes hygiéniques jetables.

*****

_J4A7132

LA SANTÉ DE DAME NATURE

Au delà des chiffres, sur le gaspillage, la pollution et sur le trou dans notre portefeuille, les menstruations zéro déchet seraient une très bonne solution d’un point de vue santé. 

Et oui, les tampons hygiéniques en plus de polluer la planète, polluent nos corps !!! Alors si on peut éviter de se flinguer la flore vaginale et d’attraper un choc toxique, on trouve que c’est cadeau ! 

Parlons composition, la vraie hein pas celle des publicités TV avec les slogans du genre :

« Déjouer Dame Nature ».

« Grâce à son emballage compact, coloré et ultra discret, personne ne devinera jamais que tu as tes règles ! ».

Oui, tu oublieras que tu as tes règles. Mais le jour ou tu déclencheras un problème de santé lié aux protections jetables crois moi tu t’en souviendras bien ! Alors les tampons c’est que du coton ?

La composition des protections a changé au fil des années : au coton, les industriels ont ajouté de la cellulose, viscose, du plastique, des parfums, et autres. Personne ne sait vraiment de quoi sont composés les tampons et les serviettes puisque bizarre bizarre, la composition n’est pas écrite que les emballages. En France, la loi n’impose pas de l’écrire sur les produits d’hygiène corporelle et les marques manquent de transparence. Tampax et Nana récoltent nos euros, et nos vagins payent l’addition santé. Pourtant, selon plusieurs analyses et études, il semblerait qu’il y ait entre 20 et 30 composants chimiques dans les tampons (on parie qu’à ce stade de l’article vous n’avez déjà plus du tout envie d’avoir à en introduire dans votre corps). Parmi ces produits chimiques on trouve le dioxyde de chlore* qui permet de blanchir la cellulose extraite des arbres et pas du coton. Ce dioxyde de chlore serait un perturbateur endocrinien* et pourrait être en partie responsable de cas d’endométriose (maladie douloureuse à l’origine de l’infertilité). Ce qui nous amène à parler du choc toxique*, trop peu connu des femmes et surtout des jeunes filles qui utilisent des tampons très tôt sans en connaître les conséquences. 

_J4A7142

Le choc toxique*, l’exception qui confirme la règle

On s’est documenté sur le sujet et on a trouvé ça :

Le choc toxique peut potentiellement toucher 1 % des femmes, celles qui sont porteuses du staphylocoque doré dans leur vagin. « Le fluide menstruel est bloqué, il va rester au chaud. C’est donc un milieu de culture formidable, et s’il y a cette fameuse bactérie, elle va se mettre à produire une toxine (TSST-1) qui va passer dans le sang. ». D’où l’importance d’éviter de garder un tampon plus de quatre heures. Les patientes risquent la mort si la maladie n’est pas prise en charge rapidement.

Mais le diagnostic n’est pas toujours bien posé. Après un choc toxique, « 20 % des femmes rentrent chez elles sans savoir ce qui s’est passé », affirme Gérard Lina. Or, le risque de récidive est important, en particulier si elles utilisent à nouveau des tampons.

Source : le Monde

Pour le professeur, qui mène une étude sur l’augmentation inquiétante des cas de SCT, ce n’est que « la partie émergée de l’iceberg ». Aucun cas n’avait été recensé en 1990, puis cinq en 2004, dix-neuf en 2011 et vingt-deux en 2014. Il émet plusieurs hypothèses pour l’expliquer : la nature des composants, l’utilisation accrue de tampons ou une évolution de la flore vaginale due peut-être à l’alimentation. Si les fabricants sont, depuis, obligés d’indiquer le risque sur les emballages vendus aux États-Unis, ce n’est toujours pas le cas en Europe.

*****

ON A TESTÉ

Pas besoin d’être bobo écolo pour comprendre que les protections féminines jetables ce n’est ni un cadeau pour ta minette (miaou), ni pour notre belle planète et nos économies. On vous donne nos solutions zéro déchet et nos avis puisque nous les avons testé (voir adoptées). Sans tabou nous allons tout vous dire sur 3 options de protections féminines zéro déchet.

 

La cup menstruelle

Kesako ?

54400052_419418921956631_1878069927298990080_n-2

Il s’agit d’un petit récipient, cône, récupérateur… en silicone qui s’insère dans le vagin comme les tampons et qui permet de recevoir le flux de sang. Il existe plusieurs marques, tailles, couleurs…, il y en a pour tous les goûts ! Elle peut se conserver 10 ans selon la qualité et ne coûte pas plus de 30 euros (soit environ 100 euros pour une vie contre 2500 euros de protections jetables). A ce prix là on peut s’offrir un beau voyage et sauver sa minette, pourquoi se priver ?!

Elle est simple d’utilisation en quelques mois, on la maîtrise de mieux en mieux ! Il n’y a pas de vilaine ficelle qui dépasse, ce truc dégoûtant qui s’imprègne de tout un tas de déchets et qui reste en contact avec nos parties intimes (glam). On peut aller à la piscine en toute tranquillité, plus d’excuse pour ne pas aller à l’aquabike les filles !! Elle reste cependant peut être une solution peu adapté aux jeunes filles en début de règles qui ne connaissent pas encore très bien leur corps. 

On ne va pas vous expliquer comment elle s’insère, des tas de vidéos sur le sujet vous expliqueront tout ça et puis un petit schéma se trouve dans la boîte, après vos doigts et votre souplesse feront le reste !! Et puis petit conseil, les premières fois faites le sous la douche c’est plus facile !! Et n’oubliez pas de la laver à l’eau savonneuse entre chaque insertion et de la faire bouillir à chaque début et fin de règles.

53822715_781860268860680_6076250199708139520_n-2

Nos avis 

 

Coralie (marque Mooncup)

+

cocoTout d’abord dans un soucis de santé, je n’achetais plus que des tampon en coton biologiques. Puis petit à petit, je me suis orientée vers la cup menstruelle, en regardant les vidéos de Coline sur Youtube, en parlant avec d’autres filles. Pour commencer, je ne la mettais que quand je restais chez moi, quand je pouvais avoir ma salle de bain à portée de main. Et puis au bout de 2 mois, je me suis mise à l’utiliser partout : au travail, en voyage, à la piscine…

Je trouve que c’est très facile d’utilisation, je ne la sens pas, je me sens tellement mieux avec ce type de protection hygiénique, je ne reviendrai jamais aux tampons qui me dégoûtent de plus en plus. 

  

Ça reste quand même toujours un peu contraignant pour moi je ne vais pas le cacher car je voyage beaucoup en mode roots et niveau hygiène c’est moyen. Il faut pouvoir la nettoyer, se laver les mains et dans la nature c’est compliqué quand je campe. Mais je m’adapte, je cherche des solutions car j’ai vraiment envie de réussir à conserver la cup et à ne pas repasser aux tampons.

Gaëlle (marque Claricup)

+

GaelleAussi confortable qu’un tampon, je trouve cette solution bien plus hygiénique. On connaît toute cette petite ficelle, nid à microbes qui massère au fond de la culotte (oui on a dit sans tabou). Et bien avec la cup il n’y a plus ce désagrément. J’aime également le fait que la cup récupère le sang (même gros flux) longtemps mais n’absorbe pas les sécrétions protectrices de la flore vaginale. En plus, en trois mois l’outil est rentabilisé. 

Je lui trouve tout de même 2 points négatifs. Le bruit peu discret de la ventouse au moment du retrait (tu le vois le moment de solitude) et les wc publics sans lavabos à côté du toilette pour vider la cup.

Elyssa (marque Meluna)

ElyssaCela fait deux ans maintenant que j’ai abandonné tampons et serviettes hygiéniques pour la cup. J’étais une grande adepte des tampons depuis mon adolescence, il était impossible pour moi de louper des moments de vie à cause de mes règles. Piscine, plage, sport, etc. J’ai adopté ce mode de protection hyper tôt pour ne pas être dérangée et pouvoir vivre ma vie à fond. Il était donc important pour moi de trouver un moyen aussi pratique. La cup fut une vraie révolution, étant de celles qui attendent toujours de tomber en rupture de tampons pour me soucier d’en racheter j’avoue que l’aspect pratique m’a convaincu. Alors ça demande un petit changement d’organisation mais quand on prend le coup de main, on se demande vraiment pourquoi on a attendu. C’est économique, écologique et tellement plus pratique ! Maintenant il me reste à tester les culottes de règles parce que ça a vraiment l’air génial !

*****

Les serviettes hygiéniques lavables

 

 

 

Source : photos du site de vente en ligne Sebio

Pourquoi on y a pas pensé avant ?

Cela fait bien longtemps que les couches lavables pour bébés existent alors pourquoi pas les serviettes hygiénique ?! Et puis c’est arrivé, pour notre plus grand bonheur (oui oui bonheur !)
Les serviette hygiéniques lavables sont en tissu, souvent en coton bio, l’intérieur est souvent composé de polyester et polyamide. Elles s’attachent avec des pressions sous la culotte, comme les scotchs sur les jetables. On en trouve en magasins bios et sur internet avec toutes sortes de jolis motifs (au cas où on aurait envie de les montrer à quelqu’un, ou pas!)
Elles coûtent environ 15 euros selon les marques et le niveau d’absorption du flux (soit 3 paquets de serviettes jetables) et elles durent 5 ans.

 L’avis de

Coralie (marque : dans ma culotte) 

cocoJe les utilise la nuit et quand je suis chez moi car c’est pas hyper confortable il faut le dire et puis si je mets un legging moulant, niveau sexitude on a connu mieux lol.
Le mieux est d’avoir des culottes avec un bon maintien, on évite les culottes toutes détendues sans élastiques ! Je la mets la nuit et le matin je la lave à l’eau chaude avec du savon. Je la laisse sécher toute la journée et si elle est sèche je le remets la nuit suivante. Le mieux c’est d’en avoir deux comme ça on est tranquille. A la fin de mes règles, je les mets à la machine dans un petit filet pour linge délicat et voilà je les range pour le mois suivant ! Petit bémol, ça n’est pas la protection hygiénique la plus confortable qui soit c’est pourquoi je la mets la nuit ou chez moi. Et autre point négatif : le sang marque un peu la serviette même après lavage, les choisir donc foncées me semble être plus judicieux (mais après les serviettes colorées apportent un peu de gaité dans la culotte lol)

*****

La culotte de règles

_J4A7135

C’est un peu la nouvelle révolution pour la féminité zéro déchet. Il existe beaucoup de marques maintenant, mais toutes ont une composition très clean qui assure à notre minette un intérieur tout doux et sans fuite. Et ça on adore !
Ce qui est bien avec la culotte de règles c’est que le flux s’écoule librement, on risque beaucoup moins l’infection ou le choc toxique et rien ne reste à l’intérieur. C’est important de laisser le corps évacuer librement ses déchets.
La culotte se compose d’un extérieur en lycra ou en coton selon les marques, de bambou aux propriétés naturelles anti-bactériennes et anti-odeurs et d’un tissu ultra-fin imperméable et respirant. L’intérieur de la culotte qui recouvre le bambou est en coton.
On trouve des tailles allant du 34 au 48 et différents niveaux d’absorption selon notre flux.
Les prix varient de 30 et 50 euros selon les marques et les modèles. Nous on valide à 100 % cette solution et on est contentes en plus d’encourager des petites entreprises françaises qui ont eu l’audace de rendre nos règles beaucoup moins couteuses et cra cra ! Alors merci pour ça !!

_J4A7147

Nos avis 

Coralie (marque Fempo)

+

cocoQuand j’en ai entendu parlé j’ai tout de suite cru en cette innovation et j’ai commandé ma première culotte de règles auprès de Fempo. En plus de ce super concept, j’ai découvert une petite entreprise française tenue par des filles. Les culottes sont noires toutes simples, il y deux formes : culotte classique ou shorty. Il faut commander sur le site et on ne peut pas essayer mais j’ai pris ma taille et c’est très bien. Depuis, la marque a sorti la culotte power ++ pour les jours où c’est les chutes du Niagara ! 

Je porte cette culotte, les jours de flux légers (par exemple le dernier jour), la nuit aussi je trouve que c’est très bien. J’aimerai tester la power ++ pour pouvoir alterner la cup et la culotte et laisser mon corps évacuer librement le sang sans le retenir (hummmm)

Je la lave à l’eau chaude et au savon, souvent quand je prends ma douche c’est plus pratique. Je la fais sécher et je la réutilise quand elle est sèche (elle sèche plutôt vite). 

J’adore ces culottes, je n’ai même pas trouvé de point négatif (c’est dire!)

Gaëlle ( marque Smoon)

+

GaelleLe slip qui se porte comme un slip classique, se lave comme un slip classique mais qui n’est pas un slip classique puisque ultra absorbant. Au départ on pense avoir une couche, mais pas du tout !! C’est une culotte sensiblement aussi fine qu’une culotte lambdas. Je découvre cette alternative depuis peu, alors la réponse à la question: Est-ce qu’elle fait son job ? Je dis oui ! Je l’utilise en début de cycle et en fin de cycle. C’est hyper pratique et confort ! Mon seul regret est de ne pas en avoir commandé plus, genre 3-4. 

Le prix d’une culotte. Ok, ça dure dans le temps … mais c’est un investissement premier, ça calme un peu dès le départ. Mais je te rassure, le confort et la praticité de l’outil fait vite oublier son prix.

Quelques marques de culottes de règles :  

SMOONFEMPO, REJEANNEPLIM, THINX, MARGUETTE

*****

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR

_J4A7140

Face au manque de transparence des grandes marques, il est important de se renseigner. Pour conclure, ces trois alternatives écolo et zéro déchet nous ont bien convaincu. Nous les recommandons donc à toutes les filles souhaitant réduire leurs déchets périodiques et voulant arrêter d’utiliser des protections bourrées de produits toxiques et mauvais pour la flore vaginale et la santé. Nous conseillons surtout la culotte de règles aux jeunes filles en début de règles, nous trouvons que c’est une bonne alternative aux tampons.

Nous précisons que tout est une question d’organisation et d’habitude et qu’il faut se lancer et essayer pour se faire son propre avis. On espère vous avoir aidé à y voir plus clair et peut être vous avoir convaincu  d’adopter une menstruation clean et zéro déchet ! 

Et vous vous en êtes où ? Vous avez déjà succombé au zéro déchet périodique? Vous en avez très envie mais vous osez pas vous lancer ? Ou alors ça ne vous intéresse pas du tout ? 

Nous sommes curieuses de savoir et d’échanger avec vous sur le sujet dans les commentaires ! 

 

Pour aller plus loin

Quelques vidéos sur YouTube :
Tampon : notre ennemi intime sur France 5 : https://www.youtube.com/watch?v=BBWXQi2wScs
De quoi sont fait les tampons et serviettes hygiéniques dans On est pas des pigeons : https://www.youtube.com/watch?v=Xi_dpgGC3xA
Les protections hygiéniques écolos dans la Maison des Maternelles : https://www.youtube.com/watch?v=xBgCHtRnBwc
Les videos de Coline : 
Les culottes lavables : https://www.youtube.com/watch?v=vTzEqB6BflY
Le choc toxique et les tampons : https://www.youtube.com/watch?v=zxYMcu8sgnc
La culotte de règles : https://www.youtube.com/watch?v=YPI2fmpXyd8

 

Perturbateur endocrinien *: Les perturbateurs endocriniens regroupent une vaste famille de composés, capables d’interagir avec le système hormonal. Ainsi, ces composés affectent potentiellement différentes fonctions de l’organisme : métabolisme, fonctions reproductrices, système nerveux…
Dioxyde de chlore*: Le dioxyde de chlore n’est pas naturellement présent dans la nature, il est fabriqué synthétiquement. Il est utilisé comme agent blanchisseur dans les usines de fabrication du papier et comme désinfectant de l’eau. Étant donné sa haute réactivité, le dioxyde de chlore émis ne subsiste pas longtemps en tant que tel dans l’environnement.

Coralie et Gaëlle

56 commentaires sur “Le cycle éternel

  1. Super article et j’espère que ça permettra de faire passer le pas à des femmes 🙂
    Pour ma part j’utilise la cup depuis maintenant 1 an.
    J’ai des règles plutôt très douloureuse et le fait de se sentir au sec, ne rien sentir et ne pas s’en preocupper pendant plusieurs heures ça change la donne #jerevis.
    Par contre j’ai un cycle totalement irrégulier, j’ai des douleurs entre 6 et 3 jours avant mais c’est pas top d’insérer la cup quand on a pas ses règles alors je suis en pleine réflexion pour prendre 1 ou 2 serviettes lavables.
    Et pour ce qui est de la culotte menstruelle vraiment ça me tente bien mais je vais attendre d’avoir un salaire… (et devoir attendre d’avoir un salaire pour acheter des protections hygiénique c’est ***)

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour…. Super article…. Je suis moi même convaincue par la cup même si j’ai mis un moment à l’apprivoiser… J’utilisais toujours une protection en plus au cas où…. Je suis aussi bien tentée par la culotte de règles…. Par contre il me semblait qu’avec la cup on pouvait également être victime du SCT ? Pouvez m’éclairer ? Merci à vous…

    J'aime

    1. Merci ! J’utilise la cup et la culotte de règle que je lave tous les soirs et qui heureusement sèche vite. Et puis dès que mes règles sont finies je la mets à la machine. Il existe des petites boites ou pochettes pour la transporter au cas où on ne peut pas la laver de suite c’est pas mal !

      J'aime

  3. Bravo les filles enfin un article sans tabou bien écrit sur les règles et surtout un grand merci d avoir parlé du choc toxique . En 2011, à cause d un tampon, mon pronostic vital était engagé selon les docteurs : choc septique … je m en suis sortie miraculeusement donc plus JAMAIS de tampons .

    J'aime

  4. Sa fait longtemps que des amies m’en parle, j’en 3ntend beaucoup parler sur les réseaux ! Mais après avoir passer presque 5-6 ans sans règles à cause d’une pilule j’avais perdu tout repère par rapport à ça!
    À la naissance de ma fille j’ai bani les hormones de ma vie et passant au stérilet cuivre et depuis de me sent tellement femme que je redecouvre avec joie le fait d’avoir de vrai régle (muiii c’est étrange je crois) du coup j’ai repris mes réflexe d’ado ! Mais depuis plusieur mois ma peau réagit au serviettes en fin de règle et la question des protection lavable se pose de plus en plus dans mon esprit ! Le budget me freine encore ce qui est bête au vu du rapport financier que vous nous faite dans l’article, mais c’est un investissement de base quand même !
    J’ai vu une cup a petit prix en grande surface, je tenterais peut être de la prendre le mois prochains pour essayer ! Merci de votre article ultra complet et détailler, c’est vraiment top !

    J'aime

    1. Merci ! Oui les règles deviennent vraiment un moment à nous ou on apprend à redécouvrir nos corps et à le laisser vivre naturellement. J’espère que tu adopteras une de ces solutions qui tu verras te changeront la vie. Et pour le côté financier comme tu as pu le lire c’est largement rentabilisé !

      J'aime

  5. Votre blog est génial. Je trouve ca vraiment génial d’avoir des articles de trois amies qui ont des personnalités différentes, des modes de vie différents et une manière de réfléchir qui diffère.
    Cette article est vraiment très intéressant et vous partager votre ressenti sans filtre. Vous pourriez nous donner des conseils sur comment voyager en ayant ces règle librement et sans stresser h24?
    Merci .

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! Moi je voyage beaucoup j’emmène ma cup avec moi et parfois ma culotte de règles. Je change ma cup fans des toilettes handicapés souvent car il y a un lavabo à côté. Le soir je la nettoie bien avec du savon. Pour la culotte, je la lave le soir et je la laisse sécher , elle sèche super vite du coup je peux la remettre ou la ranger. Tu peux amener un savon de Marseille avec toi ou un peu de lessive dans un petit pot 😉

      J'aime

  6. Je vous trouve un peu sévère avec les SHL ! Perso, je ne les sens absolument pas ! Puisqu’en coton, j’ai juste l’impression d’avoir une culotte. En tout cas, elles se sentent nettement moins que celles du commerces :s et avec un bon détachant, pas vraiment de traces de sang restantes 😉

    J'aime

  7. Article très intéressant , je suis encore jeune , j ai essayé les tampons en vacances en cas d urgence pour aller a la piscine et j ai pas du tout envie je ne referai pas l expérience . J utilise des serviettes hygiéniques . Mais je pense y réfléchir , pas si facile de se lancer .C est bien d oser le faire car c ést un sujet encore très tabou . 💓💓

    Aimé par 1 personne

  8. Merci beaucoup pour cet article, très bien écrit et très intéressant.
    J’ai très envie de tester la cup et la culotte voire les serviettes réutilisables mais je n’ai pas encore réussi à me lancer.
    J’ai voulu passer à la cup et un article m’a dissuadé alors que j’y pensais depuis longtemps et que j’avais enfin fini par me décider … J’aimerais avoir votre avis car je me pose beaucoup de questions depuis … Je vous le laisse là : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/chocs-toxiques-la-cup-en-premiere-ligne_2268797.html
    En tout cas encore merci de parler de ces sujets trop tabou !
    Hâte de lire votre prochain article !

    J'aime

    1. Merci à toi! Oui la cup n’empêche pas le choc toxique en effet puisque le sans reste à l’intérieur avec les bactéries. Il faut donc la changer souvent et bien la nettoyer. Mais c’est quand même mieux que les tampons qui coûtent très chers et sont bourrés de produits chimiques ! Beaucoup d’articles sortent pour discréditer la cup face aux tampons ou au serviettes hygiéniques mais c’est à cause des marques de tampons qui sentent sur leur marché recule peu à peu et ils doivent contre attaquer ! Essaye alors la culotte si tu te sens plus rassurer tu verras c’est génial !

      J'aime

  9. Super article
    Vous m’avez presque convaincue pour la cup… j’en avait déjà entendu parler, mais j´avais lu qu’il y avait plusieurs tailles de cup, donc j’avoue ne pas savoir quoi prendre exactement…

    J'aime

  10. Bonjour, merci pour l’article 😉 très intéressant !
    Juste une question: pour les culottes de règles, au niveau de la practicité c’est pas tenant pour les cours puisque je suppose qu’il faut la changer plusieurs fois par jour ?

    J'aime

    1. Merci ! Je ne la porte que la nuit ou avec flux peu abondants. Mais pour la journée c’est bien aussi. Je te conseille peut être d’avoir une serviette lavable que tu mets sur la culotte de règles et de la mettre dans une petite boîte en cours de journée quand elle est sale et puis de faire le reste de la journée avec juste ta culotte de règles 😉

      J'aime

  11. Merci pour cet article !

    J’utilise une cup depuis presque un an, et…. JE REVIS pendant mes règles oui je revis !! Plus de gênes, plus cette vue dans ma culotte de serviette remplie quand je vais aux toilettes, et je dirais même presque plus l’impression d’avoir mes règles 😂.

    Une fois la cup adaptée à moi et la méthode trouvée impeccable ! Ça prend quelques cycles c’est vrai mais quel bonheur !

    J’avais fait ce choix pour le zéro déchets qui me tiens de plus en plus à cœur et aussi parce que je commençais à avoir des irritations (oui on a dit pas de tabou ! 😉). Et le côté économie me plaît forcément aussi!
    Par contre pour la nuit j’hésitais entre la culotte de règle et la serviette hygiénique lavable.
    Petite question donc 😊 : avec un flux abondant (😐 pas de tabou), en milieu de cycle vous me conseillez quoi pour la nuit?

    Petit astuce Coralie : pour éviter les traces de sang il fait laisser tremper la serviette dans une cuvette d’eau froide plus ou moins 1h frotter au départ et parfois j’ajoute du produit vaisselle ou du détachant (pour d’autres linges) et en machine et plus rien ! 😉 ou alors frotter avec un glaçon mais c’est long.

    Merci les filles pour votre article j’adore !!

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire et merci pour les bonnes astuces lavage 😉. Je te conseille la culotte power ++ de Fempo qui est pour les flux abondants ! Ça devrait bien te convenir et si tu as peur rajoute une serviette lavable par dessus au cas où 😉

      J'aime

  12. Merci pour cet article sans tabou !
    Depuis la pose d’un stérilet en cuivre j’ai des règles très abondantes et très longues, genre 15 jours quoi… J’ai fais une allergie aux serviettes hygiéniques le mois dernier, la catastrophe 😱. Je me suis tournée vers des serviettes Naty mais je me laisserai bien tentée par les serviettes lavables ou la cup.
    On peut utiliser la cup même avec un stérilet ?

    J'aime

  13. J’adore votre blog et vos articles. Depuis quelques temps je m’oriente vers une démarche 0 déchet donc le sujet de cet article m’intéresse beaucoup. Petite question le sang qui reste dans la cup n’entraîne pas les mêmes effets négatifs qu’un tampon?🙂

    J'aime

    1. Merci ! Si bien évidemment vu que les bactéries restent à l’intérieur mais il faut la vider souvent et la nettoyer le mieux possible. Après c’est toujours mieux qu’un tampon car la cup n’absorbe pas les autres sécrétions et ne contient pas de produits chimiques 😉

      J'aime

  14. Cet article tombe à pic ! Je viens de découvrir la cup que j’utilise depuis seulement 3 mois mais pour l’instant je ne suis pas vraiment convaincue car j’ai beaucoup de fuites… Alors peut-être que je la met mal ou alors je n’ai pas choisi la cup adaptée. Je ne connaissais pas la culotte de règle, à tester peut-être !

    J'aime

  15. C’est génial d’avoir évoqué l’endométriose. En étant atteinte ne sachant pas d’où vient-elle ni pourquoi je l’ai c’est un sujet important aujourd’hui et je le bats tous les jours contre cette saloperie et veut essayer d’en parler se plus en plus. Elle rends ma vie difficile et aujourd’hui on m’a arrêté mes règles car beaucoup trop douloureuse j’avais acheté la cup mais j’ai pas pu essayer encore. Article super intéressant 😊

    J'aime

  16. Bonjour les filles, j’ai commencé à tester la cup mais je trouve ça assez complexe (mettre la cup correctement, la retirer sans avoir mal, ne pas finir avec les mains pleines de sang… Glamour!). Je pense continuer à l’essayer encore un temps pour mieux m’y prendre. Mais j’avoue être carrément tenté par les culottes de règles ! La seule question que je me pose c’est : il y a-t-il des fuites possibles ? Le fait que le sang se dépose directement sur la culotte j’appréhende les tâches de sang sur les habits. Qu’est-ce que vous en pensez selon votre expérience ?

    J'aime

    1. Hello ! Alors peut être que tu n’as pas encore le coup de main moi c’était pareil au début et puis j’ai mieux compris comment faire et avec le temps maintenant tout se passe très bien j’ai pris le coup de main on va dire ! Essaye peut être encore un peu et teste aussi la culotte avec flux power ++ si tu as peur des fuites, ou alors complète là avec une serviette lavable 😉😉

      J'aime

  17. Bonjour les filles,
    J’ai essayé la cup j’y arrive pas. J’avais deja du mal avec les tampons.
    J’ai dernièrement commandé la culotte, j’attend de pourvoir la tester.
    Quand je pense qu’il y a des pays ou les femmes n’ont pas facilement acces aux protections hygiéniques. Je me sens chanceuse de pourvoir essayer toutes ses solutions et trouver celle qui nous convient.
    Au passage, c’est mon 1er commentaire sur le blog mais je voulais vous feliciter pour le contenu qualitatif que vous nous proposer. Bravo et long vie a threeminds

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! Oui tu as raison nous avons la chance d’avoir beaucoup de solutions mise à notre portée autant en profiter au mieux ! Essaye alors donc la culotte je pense que ça sera une solution qui te conviendra mieux si tu n’étais déjà pas très adepte des tampons ! J’espère que la culotte te satisfera 😉

      J'aime

  18. Coucou
    Après la cup que j’ai adoré (comment faisait ton avant !), Je viens de passer a la culotte Fempo. Plus contraignant pour le lavage, mais pas le choix ma gynéco m’a interdit la cup avec le stérilet, car cela risque de le déplacer ou de l’enlever 🤨.
    Fempo et quand même très bien il fait que je commande la ++. Reste a trouver une solution pour la plage..
    A bientôt ! Amélie

    J'aime

    1. Ton commentaire m’étonne car la cup se place vraiment très peu profond encore moins qu’un tampon donc je ne comprends pas comment ça peut être plus contraignant qu’un tampon. Tant mieux si tu as trouvé une autre solution adaptée avec la culotte de règles 😉
      Merci pour ton commentaire

      J'aime

  19. Bonjour,
    L’article est super !
    Je voulais savoir si c’était possible de laver sa cup menstruelle avec une lingette intime quand il n’y a pas de lavabo dans les toilettes ?
    Merci d’avance

    J'aime

  20. Bonjour,
    Votre article est très intéressant et permet de découvrir ou d’en savoir plus sur les nouvelles pratiques. Je suis une grande adepte de la cup depuis plus de deux ans et j’ai tendance à la conseiller à mes amies. C’est une solution beaucoup plus économique et écologique aussi.
    J’adore votre blog et les sujets divers que vous abordez.
    😘

    J'aime

  21. Merci pour votre article. Cela faisait un moment que je voulais tester la cup. Et puis j’ai lu votre article et j’ai commandé direct après. Hâte de tester et de me faire mes propres impressions 😉 Merci. Bonne journée
    Ps: vivement l’article sur New York 😜

    J'aime

  22. Je voulais savoir si la culotte de règle était pratique ou pas car le prix est quand même élevé pour certaine grâce a votre article j’ai fait mon choix et vais bientôt y passer je pense.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s